International
URL courte
10242
S'abonner

L’Ukraine a signé un grand nombre de différents programmes de coopération avec les organismes internationaux de financement, mais n’a jamais complètement rempli ses engagements.

Le montant total de l'aide financière fournie par les organisations internationales à Kiev, au cours des deux décennies de son indépendance, s'élève à environ 44 milliards de dollars et à plus de 15,6 milliards d'euros. Cependant, les autorités ukrainiennes n'ont pas été en mesure d'utiliser efficacement ces fonds, annonce le journal ukrainien Ukrayinska Pravda.

Le journal ajoute que le prêteur principal du pays est le Fonds monétaire international (FMI), qui a accordé aux Ukrainiens des crédits d'un montant total de 29,5 milliards de dollars. Chaque fois que Kiev a promis de lancer un programme de réformes nécessaire.

"Avec diligence, Kiev a signé divers programmes de coopération avec le FMI, mais il n'a jamais complètement rempli ses engagements en matière de réformes", souligne le journal.

Le deuxième prêteur de l'Ukraine est l'Union européenne. Selon la représentation officielle de l'UE en Ukraine, le pays, au cours des années de son indépendance, a obtenu de l'union des subventions pour un montant phénoménal de plus de 12 milliards d'euros.

Le prêteur qui a "pris" la troisième place est la Banque mondiale, qui a octroyé à l'Ukraine environ 11,9 milliards de dollars.

Les journalistes notent également que les relations entre l'Ukraine et ses créditeurs sont "assez tendues".

L'une des preuves qui le confirme est "l'utilisation du crédit", qui reste très basse. "L'utilisation du crédit" prévoit que le débiteur (l'Ukraine) puisse obtenir la totalité du prêt à condition qu'il remplisse ses engagements, notamment procéder à des réformes nécessaires, sinon, le débiteur n'est en mesure d'"utiliser" qu'une partie du prêt, par exemple 40% du montant total.

Pour Kiev, le "bon taux d'utilisation du crédit" est 30%, il a été enregistré dans les années "stables" de 2013 et 2014. En 2015, après les évènements de l'Euromaïdan, ce chiffre est tombé à 10%.

L'article parle également des dettes souveraines de l'Ukraine envers d'autres Etats, par exemple, le Japon et les États-Unis, mais il n'indique en aucune façon le prêt de trois milliards de dollars, que l'Ukraine devait encore payer à la Russie en décembre 2015.

La situation économique en Ukraine s'est détériorée après le coup d'Etat de février 2014, lorsque le président élue Viktor Ianoukovitch a été évincé. Le Fonds monétaire international a élaboré un programme d'aide financière à Kiev de quatre ans qui prévoit, notamment, une allocation de 17,5 milliards de dollars. En mars 2015, la première tranche de cinq milliards de dollars a été versée sur les comptes ukrainiens puis en août, la deuxième tranche de 1,7 milliard de dollars. Maintenant, l'Ukraine attend la troisième tranche. Cependant, le FMI reporte l'attribution des fonds en raison de la crise politique interne qui s'aggrave.

Lire aussi:

Un ex-premier ministre australien a fait surface en Ukraine
MiG-21 remis à niveau en Ukraine: Zagreb soupçonne une escroquerie
En Ukraine, le nombre de refus de visas Schengen a doublé depuis Maïdan
Arrêter des satellites? Rien n'est impossible pour l'Ukraine!
Tags:
finances, argent, dette, dette ukrainienne, EuroMaïdan, Banque mondiale (BM), Fonds monétaire international (FMI), Union européenne (UE), Kiev, Japon, États-Unis, Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook