International
URL courte
0 232
S'abonner

L'Arménie est prête à accorder une assistance militaire directe au Haut-Karabakh, a déclaré aujourd'hui dimanche aux attachés militaires étrangers le premier vice-ministre arménien de la Défense David Tonoyan.

"La partie arménienne est prête à tout développement et, le cas échéant, à accorder une aide militaire directe en matière de défense au Haut-Karabakh", a indiqué le vice-ministre arménien.

Haut-Karabakh
© Sputnik . Ilya Pitalev
Il a également fourni des explications sur la situation "issue d'une agression militaire de l'Azerbaïdjan ainsi que sur les actions de l'armée de défense du Karabakh afin de neutraliser l'offensive ennemie".

En Azerbaïdjan, le ministre de la Défense Zakir Gassanov a annoncé au cours d'une réunion du Conseil de sécurité que l'offensive de l'armée azerbaïdjanaise avait été provoquée par le pilonnage des localités de son pays par la partie arménienne.

Le président de l'Azerbaïdjan Ilham Aliyev a, pour sa part, déclaré son attachement à un règlement pacifique du conflit en soulignant son intention de renforcer l'armée.

"Nous sommes attachés à une approche pacifique et nous continuerons de la suivre… Nous poursuivrons les négociations, sans oublier de renforcer notre armée", a-t-il expliqué.

Le conflit entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie à propos du Haut-Karabakh a éclaté en 1988, époque à laquelle cette région autonome peuplée en majorité par des Arméniens a annoncé sa sortie de la République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan. A l'issue des hostilités qui ont eu lieu entre 1992 et 1994, l'Azerbaïdjan a perdu le contrôle du Karabakh et de sept districts attenants. Le Haut-Karabakh a alors proclamé son indépendance. Depuis 1992, des négociations de paix sont menées dans le cadre du groupe de Minsk de l'OSCE. L'Azerbaïdjan insiste sur la sauvegarde de son intégrité territoriale. L'Arménie défend les intérêts de la république non reconnue, car le Haut-Karabakh n'est pas partie prenante dans les négociations.


Lire aussi:

Haut-Karabakh: tout en affirmant cesser les tirs, Bakou continue le pilonnage
Haut-Karabakh: les Su-25 arméniens en état d’alerte
Erevan a perdu 18 soldats lors des combats dans le Haut-Karabakh
Haut-Karabakh: 12 soldats azerbaïdjanais tués, un hélicoptère abattu
Tags:
conflit, pilonnage, règlement, OSCE, Ilham Aliev, Haut-Karabakh, Arménie, Azerbaïdjan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook