International
URL courte
La Turquie abat un Su-24 russe (187)
73433
S'abonner

Le tribunal de la province d'Izmir a ordonné la garde à vue d'Alparslan Celik, qui avait revendiqué le meurtre du pilote russe Oleg Pechkov lors de l'incident avec le bombardier Su-24, rapporte la chaîne de télévision CNN Turk.

Alparslan Celik a été arrêté le 31 mars dans un des restaurants d'Izmir, dans l'ouest de la Turquie. Au moment de son interpellation, Celik et les gens qui l'accompagnaient avaient sur eux un fusil d'assaut Kalachnikov, six pistolets et des munitions.

Dimanche, lors de l'interrogatoire, il a déclaré avoir demandé aux hommes armés qui l'accompagnaient le jour de l'assassinat du pilote russe de ne pas ouvrir le feu sur ce dernier.

Alparslan Celik a été mis en garde à vue pour possession illicite d'armes à feu. Le combattant plaide non-coupable. Outre Celik, 6 autres personnes sont en garde à vue et huit ont été libérées sous caution.

La Turquie a abattu un bombardier russe Su-24 dans l'espace aérien syrien le 24 novembre dernier. Un missile tiré par un F-16 a abattu l'avion russe engagé dans l'opération antiterroriste en Syrie. Le pilote du Su-24 Oleg Pechkov a été tué après s'être éjecté en parachute.

Dans une vidéo diffusée le lendemain de l'incident sur Internet, le chef des Loups gris (parti néo-fasciste turc), Alparslan Celik, fils de l'ex-maire d'une ville turque, affirmait être impliqué dans l'assassinat du pilote du Su-24 russe abattu par la Turquie.

Dossier:
La Turquie abat un Su-24 russe (187)

Lire aussi:

Su-24: un poète turc présente ses excuses au peuple russe
Le Su-24 abattu: Davutoglu s'en lave les mains
Boîtes noires du Su-24: les premiers résultats découverts
La boite noire du Su-24 sera déchiffrée en présence d’experts internationaux
Tags:
avions, Su-24, Oleg Pechkov, Alparslan Celik, Turquie, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook