International
URL courte
31951
S'abonner

Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron s'est dit "choqué" en tant que citoyen et contribuable par les révélations sur le scandale des "Panama papers", tout en estimant que la lutte contre l'évasion fiscale allait "dans le bon sens".

"Je suis, comme vous, choqué: quand on est contribuable et citoyen, on s'attend à ce que les autres se comportent bien", a déclaré lundi M. Macron lors d'un déplacement en Isère.

dollars
© AFP 2020 Ernesto Benavides
Le ministre a salué le "très beau travail journalistique" que constitue cette enquête internationale réalisée par plus de 100 journaux. "Il sera sans doute suivi d'actions judiciaires financières ou autres, mais il procède de ce mouvement de fond depuis plusieurs années, qui est un mouvement pour la transparence économique, financière", a-t-il estimé.

"On considère qu'on n'en fait jamais assez" contre l'évasion fiscale, a-t-il affirmé en réponse à une question. "Moi, ce que je vois, c'est qu'il y a un travail depuis plusieurs années (…), le travail du G20, de l'OCDE, de l'Europe qui a apporté des clarifications en termes de secret bancaire et de secret fiscal assez inédites en si peu de temps. Donc, ça n'est jamais assez, mais je constate qu'on va dans le bon sens et que c'est une bonne chose".

Une enquête internationale réalisée par plus de 100 journaux sur quelque 11,5 millions de documents a révélé dimanche des avoirs dans les paradis fiscaux de 140 responsables politiques ou personnalités de premier plan, parmi lesquels le cercle rapproché du président russe Vladimir Poutine, ou encore Michel Platini et le footballeur Lionel Messi.

Ces documents, regroupés sous la dénomination "Panama papers" proviennent du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca.

 

Lire aussi:

Le premier ministre islandais détale d'un entretien questionnant sa société offshore
Panama Papers: circulez braves gens, c’est la faute à Poutine!
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
politique, révélations, Emmanuel Macron, Russie, Europe, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook