Ecoutez Radio Sputnik
    Situation dans le Donbass ukrainien

    1,5 million d'Ukrainiens au bord de la famine

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    78238
    S'abonner

    Environ 1,5 million d'Ukrainiens font face à la menace de famine à cause du conflit dans le sud-est du pays, d'après les estimations des Nations unies.

    Sur ces 1,5 million de personnes, 300.000 sont confrontées à une grave pénurie alimentaire et ont besoin d'une aide d'urgence.

    "Deux ans de violences, d'attaques et de peur ont laissé une trace ineffaçable dans la vie de milliers de personnes dans l'est de l'Ukraine", a déclaré le président du Programme alimentaire mondial (PAM) en Ukraine Giancarlo Stopponi.

    "Nous exhortons toutes les parties impliquées dans le conflit à assurer un accès humanitaire complet et sans entrave aux personnes dans le besoin de nourriture", a-t-il souligné.

    Toujours d'après M.Stopponi, la situation la plus difficile s'est créée dans les zones de la région de Lougansk non contrôlées par les autorités ukrainiennes et le long de la ligne de contat entre forces gouvernementales et brigades indépendantistes du Donbass.

    L'Onu rappelle que depuis le début de l'année 2014 le PAM a envoyé une assistance à plus de 500.000 habitants de l'est de l'Ukraine.

    Fin mars, le ministère russe des Situations d'urgence (MSU) a dépêché un 50e convoi d'aide humanitaire dans le Donbass. Au total, depuis août 2014, le MSU a acheminé plus de 59.000 tonnes d'aide humanitaire, dont 43.000 de produits alimentaires, dans les régions ukrainiennes touchées par le conflit.

    Lire aussi:

    Ukraine: la France a livré 6 tonnes d'aide humanitaire
    Ukraine: 5 millions de personnes durement touchées par la crise humanitaire
    Le 41e convoi d’aide humanitaire russe arrive en Ukraine
    Tags:
    aide humanitaire, famine, faim, conflit, hostilités, crise en Ukraine, ministère russe des Situations d'urgence, ONU, PAM (Programme alimentaire mondial), Giancarlo Stopponi, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik