Ecoutez Radio Sputnik
    Le Premier ministre islandais Sigmundur David Gunnlaugsson

    Islande: le président refuse la dissolution du parlement

    © AFP 2019 KENZO TRIBOUILLARD
    International
    URL courte
    Panama Papers (45)
    327
    S'abonner

    Le Premier ministre islandais Sigmundur David Gunnlaugsson, empêtré dans l'affaire des "Panama Papers", a demandé l'autorisation de dissoudre le Parlement au président qui la lui a refusée, a annoncé ce dernier dans une déclaration télévisée.

    Revenu précipitamment d'un voyage privé aux Etats-Unis, le président islandais Olafur Ragnar Grimsson a expliqué qu'il souhaitait au préalable consulter le Parti de l'indépendance, allié du Premier ministre et de son Parti du progrès, afin de connaître sa position, rapporte l'AFP.

    Des milliers d'Islandais sont descendus dans les rues de Reykjavik pour réclamer la démission du premier ministre Sigmundur David Gunnlaugsson. Ce dernier est accusé d'avoir créé avec son épouse une société offshore dans les îles Vierges britanniques.

    Dimanche 3 avril, le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a publié sur Internet des révélations sur les avoirs cachés dans des paradis fiscaux par des milliers de personnes ou organisations, parmi lesquelles figurent des dirigeants politiques en exercice, des personnalités du sport et des organisations criminelles.

    Ces documents, regroupés sous la dénomination Panama Papers, proviennent du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca.

    Dossier:
    Panama Papers (45)

    Lire aussi:

    La France a décidé de réinscrire le Panama sur la liste noire des pays non-coopératifs
    Panama Papers: les noms d’Américains bientôt révélés
    Panama papers : après les paradis, les enfers fiscaux
    "C'est pour quand les sanctions contre le Panama"?
    Tags:
    Panama papers, Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), Sigmundur David Gunnlaugsson, Olafur Grimsson, Islande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik