International
URL courte
218
S'abonner

Plus d'un millier de comptes Facebook liés au terrorisme ont été découverts par les forces de l'ordre malaisiennes, a déclaré mercredi le vice-ministre malaisien de l'Intérieur, Masir Kujat.

Des groupes terroristes variés, comme l'Etat Islamique, propagent leur idéologie à l'aide des réseaux sociaux, a déclaré le vice-ministre malaisien.

C'est pourquoi, afin d'empêcher la radicalisation islamique, le responsable politique a appelé les citoyens du pays à surveiller quels sites leurs proches visitent.

La police a déjà détecté une centaine de comptes Twitter et 50 sites et blogs liés à l'activité extrémiste, a ajouté Masir Kujat. 

Les autorités malaisiennes ont demandé à plusieurs reprises à Facebook, Twitter et Google de bloquer les déclarations mensongères diffusées sur ces sites.

D'après le ministre malaisien de l'Information et de la Communication, Salleh Said Keruak, même si ces trois sociétés coopèrent avec les autorités, le gouvernement a l'intention de renforcer le contrôle des informations non vérifiées.

Auparavant, le ministère malaisien de l'Information et de la Communication avait rapporté l'arrestation d'un utilisateur de Facebook, âgé de 26 ans, qui avait publié des commentaires offensants pour le premier ministre malaisien, Najib Razak.

Lire aussi:

Le vice-président de Facebook arrêté au Brésil
Les djihadistes planifient-ils leurs attaques sur PlayStation?
Compter les "3" , le nouveau jeu à la mode sur Facebook
Facebook "racontera" les photos aux aveugles
Tags:
Google, Facebook, Inc, Najib Razak, Malaisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook