Ecoutez Radio Sputnik
    Panama Papers: toute la faute sur Poutine, les internautes enragent

    Panama Papers: toute la faute sur Poutine, les internautes enragent

    © Sputnik . Alexei Druzhinin
    International
    URL courte
    Panama Papers (45)
    1491483
    S'abonner

    Les internautes enragent à cause du fait que les médias occidentaux se sont servis du scandale des Panama Papers pour discréditer Vladimir Poutine, dont le nom n'est même pas mentionné dans les documents, plutôt que de prêter suffisamment d'attention à d'autres chefs d'Etat directement impliqués dans les placements illégaux offshores.

    Récemment, le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a publié environ 11 millions de documents qui auraient révélé les liens de plus de 140 politiciens de 50 pays avec des opérations louches de fraudes fiscales au Panama.

    Ces documents, regroupés sous la dénomination Panama Papers, proviennent du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca.

    Si l'authenticité du dossier panaméen est confirmée, cette fuite de données financières sera l'une des plus importantes de l'histoire. Cependant, les médias occidentaux, au lieu d'analyser tous les faits documentés, ont concentré leur attention sur le président russe Vladimir Poutine, dont le nom n'est pas mentionné une seule fois dans les publications du ICIJ, à la différence, par exemple, du premier ministre britannique David Cameron dont le père est directement impliqué dans le scandale.

    En particulier, selon le titre de la BBC, le chef de l'Etat russe en personne et son entourage sont liés au scandale. Le quotidien américain Time a écrit que la fuite souligne "les liens de l'entourage de Poutine avec des comptes offshore de deux milliards de dollars". Le journal britannique Daily Mail et le quotidien allemand Deutsche Welle ont suivi les exemples des autres.

    Toutefois, les internautes sont mécontents de ce focus des médias occidentaux sur Vladimir Poutine.

    "J'aime la façon dont la BBC a tout un article sur Poutine et sur un lien russe, mais ne mentionne rien au sujet du père de David Cameron", a écrit Scott Johnston.

    ​"Même Cameron y a été impliqué, mais vous avez Poutine en Une. Il y en a marre", a indiqué un autre utilisateur commentant le titre de l'article du Guardian.

    ​"Le père de Cameron est directement impliqué mais bien sûr notre +presse libre+ se concentre uniquement sur l'entourage de Poutine", a écrit Luke Maddison faisant référence à la chaîne britannique Sky News.

    ​"La BBC ne dit rien à propos de David Cameron??? Ou est-ce contraire à l'intérêt public? Une chaîne britannique de lavage de cerveau", a protesté un autre internaute.

    Les données, qui proviennent du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, ont été obtenues par le journal allemand Süddeutsche Zeitung grâce à une source anonyme. Elles mentionnent le président ukrainien Piotr Porochenko, l'ancien président de soudanais Ahmed el Mirghani, le chef de l'Etat des Emirats arabes unis et émir d'Abu Dhabi Khalifa bin Zayed bin Sultan Al Nahyan, le père du premier ministre britannique David Cameron, la première famille d'Azerbaïdjan et la famille du président chinois Xi Jinping. Le président russe, lui, n'est mentionné que par le biais de ses "amis intimes".

    Dossier:
    Panama Papers (45)

    Lire aussi:

    Démission chez Transparency International après les Panama Papers
    Porochenko dans les Panama Papers? Rien ne minimisera ses efforts anti-corruption!
    Panama Papers: le premier ministre islandais démissionne
    La France a décidé de réinscrire le Panama sur la liste noire des pays non-coopératifs
    Panama Papers: les noms d’Américains bientôt révélés
    Panama Papers: mais où sont les Américains?
    Tags:
    révélations, Panama papers, société offshore, Mossack Fonseca, Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), SkyNews, Daily Mail, BBC, The Guardian, Deutsche Welle, Time, Pierre Jovanovic, David Cameron, Vladimir Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik