International
URL courte
13712
S'abonner

Les résultats définitifs du référendum sont attendus le mardi 12 avril, mais le premier ministre néerlandais a d'ores et déjà annoncé que si le vote était validé, l'accord d'association ne pourrait être ratifié "tel qu'il est actuellement".

Selon Mark Rutte, les Pays-Bas ne pourront pas poursuivre le processus de ratification de l'accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne après un référendum devenu un vote symbolique sur l'UE.

"C'est mon opinion politique… Mais pour tirer des conclusions définitives, il nous faudrait plus de précision", a indiqué Mark Rutte sur son compte Facebook.

Als de uitkomst van het referendum blijft zoals die nu is, dan kunnen we niet zonder meer doorgaan met ratificatie van…

Опубликовано Minister-president 6 апреля 2016 г.

Les électeurs néerlandais ont dit non mercredi à l'accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne, à 60%, alors qu'un tiers des votants se sont déplacés pour l'occasion.

Selon la loi sur le référendum, le texte doit être présenté au Parlement.

Les Pays-Bas sont le dernier pays de l'UE à ne pas avoir ratifié l'accord. Le vote n'est pas contraignant mais une victoire du non pourrait "ouvrir la voie à une crise européenne", a prévenu le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tags:
Union européenne (UE), Mark Rutte, Pays-Bas, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook