International
URL courte
Conflit du Haut-Karabakh (167)
24523
S'abonner

Le service de presse du ministère azerbaïdjanais de la Défense a confirmé les frappes réalisées samedi sur les positions de l'armée arménienne.

Dans la nuit du 8 au 9 avril, l'armée azerbaïdjanaise a de nouveau violé le cessez-le-feu, tirant avec des armes de différents calibres sur les positions adverses, a annoncé le service de presse du ministère de la Défense de la république autoproclamée du Haut-Karabakh dans un communiqué.

Selon ce dernier, il y a eu, à part les tirs d'armes à feu, sept obus tirés par des mortiers de 60mm.

"Les unités de l'Armée de la défense du Haut-Karabakh se sont abstenues, en gros, de riposter", note le communiqué.

Le service de presse du ministère azerbaïdjanais de la Défense a confirmé  les frappes réalisées samedi sur les positions de l'armée arménienne.

Vendredi matin, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a accusé l'armée arménienne d'avoir violé 110 fois le cessez-le-feu sur la ligne de contact au Haut-Karabakh. L'armée azerbaïdjanaise a riposté, effectuant 114 frappes sur les positions de l'armée arménienne.

Toujours vendredi, le ministère de la Défense du Haut-Karabakh a annoncé que les parties ont convenu de cesser le feu dès 14 heures, heure de Moscou (13h00 UTC) et de lancer simultanément les opérations pour la recherche des morts.

Dossier:
Conflit du Haut-Karabakh (167)

Lire aussi:

La situation sur la zone du conflit du Haut-Karabakh
Сe sont les diplomates et pas les militaires qui règleront le conflit du Haut-Karabakh
Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Tags:
conflit, tirs, ministère azerbaïdjanais de la Défense, Haut-Karabakh, Azerbaïdjan, Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook