Ecoutez Radio Sputnik
    Secteur Droit

    Ukraine: il écrit "Russie" sur un mur et se fait agresser par des nationalistes

    © Sputnik . Stringer
    International
    URL courte
    13125
    S'abonner

    A Dniepropetrovsk, des militants nationalistes ont peint un homme aux couleurs du drapeau ukrainien, coupable à leurs yeux d’avoit écrit le mot "Russie" sur un mur.

    En Ukraine, des militants du mouvement radicale "L'Initiative gouvernementale de Iaroch" ont capturé un homme suspecté de séparatisme et ont l'ont recouvert de peinture aux couleurs du drapeau ukrainien. Les militants ont attrapé leur victime au moment où il écrivait le mot "Russie" sur un mur à Dniepropetrovsk, rapporte Dnepr.info.

    L'homme a été emmené à la police. Puis Dnepr.info a publié une vidéo où le détenu a avoué qu'il avait écrit les termes Novorossia ("Nouvelle Russie", l'union des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk), Russie et Rus pour soutenir l'intégration de la région à la Russie. Sur une photo qui accompagne la vidéo, on voit que le visage de l'homme est coloré en bleu et son T-shirt en jaune.

    L'homme attrapé par les militants travaille comme agent d'entretien et gardien dans des églises du Patriarcat de Moscou à Novomoskovsk et à Dniepropetrovsk.

    Le 29 mars, dans la ville de Nikolaïev, des militants du mouvement nationaliste Pravy sector (Secteur Droit) ont attaqué des communistes qui déposaient des gerbes sur un monument à l'occasion du 72ème anniversaire de la libération de la ville des mains de l'occupant allemand.

    Des militants masqués se sont rués sur les communistes, dont la majorité étaient des gens âgés, ont jeté des paquets de kéfir et ont utilisé du gaz lacrymogène. Deux communistes ont été violemment frappés.

    Le 17 mars, des militants du Corps civil Azov (créé auprès du régiment du même nom de la Garde nationale d'Ukraine) ont attaqué à Kiev des personnes âgées qui commémoraient le 25e anniversaire du référendum de 1991 au cours duquel la plupart des Ukrainiens avaient voté pour la préservation de l'URSS sous forme de fédération d'Etats souverains.

    Les jeunes gens se sont approchés des manifestants portant des drapeaux soviétiques et des panneaux "Le 17 mars, le peuple a voté pour l'Union" et les ont aspergés de peinture blanche. Une bagarre a éclaté. Un retraité a été blessé à la tête.

    "Nous avons chassé les séparatistes en détruisant les symboles prorusses", entend-on sur la vidéo diffusée par le service de presse du Corps civil Azov suite à l'incident qui a eu lieu devant le Musée historique de Kiev.

    Pravy Sector est une organisation extrémiste interdite en Russie, fondée sur la base de mouvements nationalistes ukrainiens différents. Les combattants de Pravy Sector ont participé à des troubles lors de l'EuroMaïdan, à des actions militaires dans le Donbass et prennent une part active dans le blocage énergétique de la Crimée.

    Dmitri Iaroch a dirigé le Pravy Sector jusqu'à décembre 2015. Début 2016, il a fondé son mouvement "L'Initiative gouvernementale de Iaroch".

    Lire aussi:

    Ukraine: des Grecs capturés par les extrémistes du Secteur droit (Vidéo)
    Kiev: explosion dans le bureau du Secteur droit
    Les nationalistes polonais ouvrent la chasse au Secteur droit
    Ukraine: 23 "bataillons de volontaires" lâchent Secteur droit
    Tags:
    nationalistes, séparatistes, Secteur droit, Dmitri Iaroch, Dniepropetrovsk, Novorossia, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik