International
URL courte
14227
S'abonner

Il s’agit d’une initiative du Pentagone dans le cadre de la lutte pour la libération des villes de Raqqa et de Mossoul, toujours aux mains des terroristes du groupe Etat islamique (EI ou Daech).

L'administration Obama envisage d'envoyer en Syrie un contingent supplémentaire des forces spéciales composé de 250 soldats, rapporte la chaîne de télévision américaine CNN.

Cette initiative a été proposée par le département américain de la Défense dans le cadre du soutien des forces locales dans la lutte pour la libération des villes de Raqqa et de Mossoul, actuellement aux mains des terroristes de l’Etat islamique, rapporte un représentant du Pentagone. 

Fin 2015, le président américain Barack Obama avait ordonné l’envoi en Syrie d’environ 50 soldats des forces spéciales. Le Pentagone avait alors précisé que leur nombre augmenterait.

Le président américain a chargé ces soldats de coordonner les efforts contre Daech avec les forces locales, a déclaré le lieutenant-colonel Michelle Baldanza. D'après CNN, les actions des forces spéciales américaines ont été reconnues fructueuses lors des récentes opérations contre Daech menées dans la région de Raqqa et d'Al Shadadi. En renforçant son contingent des forces spéciales en Syrie, le Pentagone tente d'accélérer la campagne contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak, souligne la chaîne.

Mossoul, deuxième ville irakienne, est le bastion des djihadistes de Daech en Irak depuis l'été 2014. Le ministre irakien de la Défense Khaled al-Obeidi a promis en janvier que la bataille pour la libération de la ville aurait lieu en 2016 et qu'elle serait décisive dans la lutte contre les terroristes.

cimenterie située au nord-est de Damas
© AP Photo / militant video via AP

Créé en 2006 en Irak, Daech a proclamé, en juillet 2014, un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Selon la CIA, le groupe compterait près de 30.000 combattants. Connu pour sa cruauté extrême, Daech est considéré comme une organisation terroriste par de nombreux Etats et est accusé de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de génocide.

Le régime de cessez-le-feu est entré en vigueur en Syrie le 27 février 2016 entre le gouvernement et les rebelles. Il ne concerne pas les organisations terroristes comme Daech ou le Front al-Nosra (filiale syrienne d'Al-Qaïda).

Lire aussi:

Un chef de guerre belge du Front al-Nosra abattu en Syrie
Des membres des forces spéciales turques pénètrent en Syrie
Syrie: les djihadistes ont utilisé du chlore à Alep
L’incident avec la marine russe près de la Crimée filmé depuis le destroyer britannique – vidéo
Tags:
forces spéciales, armée, Etat islamique, Pentagone, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook