International
URL courte
33554
S'abonner

Le groupe finlandais Lännen Media a rapporté vendredi que 9.000 soldats et 500 chars américains seraient déployés en permanence en Estonie.

Les Etats-Unis envisagent d'envoyer une centaine de soldats et 10 chars Abrams en Estonie, a annoncé samedi la télévision estonienne se référant à l'ambassade américaine à Tallinn.

"L'Estonie accueillera une compagnie blindée qui comprend entre 100 et 120 soldats, 10 chars M1 Abrams, quatre véhicules de combat d'infanterie Bradley et des blindés de soutien conformément à une décision du Congrès américain", a indiqué William McNichol, attaché de défense de l'ambassade des Etats-Unis à Tallinn, précisant ainsi les chiffres fournis par les médias finlandais.

Selon lui, "l'Estonie peut également compter sur des unités supplémentaires de la même brigade – des canons d'artillerie, des pontons, des drones de reconnaissance. Ces matériels seront déployés dans les pays baltes en fonction de leurs besoins et au rythme d'un contingent succédant à l'autre tous les neuf mois".

Canon automoteur américain Paladin M109A6
© Flickr / Michigan National Guard
En juin prochain, l'Otan tiendra des exercices d'envergure baptisés Saber Strike 2016 dans les pays baltes, principalement sur le territoire estonien. Les troupes terrestres de l'Otan achemineront plus de 500 matériels de guerre en Estonie, surtout des blindés Stryker. Au total, 3.500 militaires des trois pays baltes et plus de 1.600 militaires de l'Alliance seront engagés dans ces manœuvres. 

D'après les autorités américaines, 4.000 militaires et 500 matériels de guerre dont une centaine de chars renforceront la présence des Etats-Unis en Europe de l'Est à partir de février 2017. 

Lire aussi:

L'Estonie reçoit le premier lot de blindés US
Des chasseurs américains A-10 bientôt déployés en Estonie
Un sous-marin allemand de l'Otan arrive en Estonie
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Tags:
véhicules blindés, char, effectifs, présence militaire, troupes américaines, Stryker, Abrams M1, Bradley, OTAN, William McNichol, pays baltes, Estonie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik