Ecoutez Radio Sputnik
    Vitali Tchourkine, représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu

    La résolution sino-russe contre les attaques chimiques en Syrie présentée à l'Onu

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    24571

    La Russie et la Chine ont présenté, mercredi, au Conseil de sécurité de l'Onu, un projet conjoint de résolution contre l'utilisation d'armes chimiques par les terroristes en Syrie.

    "Nous avons présenté le projet de résolution russo-chinois renforçant les mesures contre les actions illégales des terroristes qui se préparent à utiliser des armes chimiques en Syrie", a déclaré le représentant permanent de la Russie à l'Onu Vitali Tchourkine.

    Le 5 avril, la chaîne de télévision syrienne Al ikhbaria a rapporté que les terroristes du groupe Daech ont utilisé un missile chargé de gaz moutarde contre les troupes syriennes dans la province de Deir ez-Zor. Après, c’est Washington qui a confirmé que Daech "est responsable de l'utilisation d'une petite quantité de gaz moutarde lors des attaques" en Irak et en Syrie, et a également déclaré qu’il discutait de cette question avec la Russie. À son tour, le Secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a exprimé sa préoccupation concernant le fait que les terroristes puissent accéder aux "matériaux ou des armes nucléaires et chimiques".

    En mars, le diplomate russe a envoyé une lettre au Conseil de sécurité des Nations unies, dans laquelle il a désigné la Turquie comme étant le fournisseur principal d'armes et de matériels militaires aux terroristes de l’Etat islamique, il a par ailleurs déclaré que depuis l’année dernière les terroristes ont reçu de la partie turque des explosifs et des produits chimiques pour un montant de 1,9 million de dollars.

    Lire aussi:

    Armes chimiques à Alep: les Kurdes confirment à leur tour
    161 recours à des armes chimiques en Syrie
    Daech construit des armes chimiques à partir de substances venant d'Europe (Vidéo)
    Daech utilise des armes chimiques en Irak
    Tags:
    projet de résolution, terrorisme, armes chimiques, ONU, Etat islamique, Vitali Tchourkine, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik