Ecoutez Radio Sputnik
    Des soldats belges contrôlent les abords de l'aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016

    Mohamed Abrini: les cibles de la bombe non explosée étaient bien connues

    © REUTERS / Charles Platiau
    International
    URL courte
    Attentats à Bruxelles (142)
    7101
    S'abonner

    Le fameux ''homme au chapeau" des attentats de l'aéroport de Bruxelles est passé devant le juge d'instruction.

    Les cibles des trois engins explosifs, dont deux ont été actionnés le 22 mars dernier, avaient été sélectionnées, a fait savoir Mohamed Abrini, homme repéré sur les images de vidéosurveillance en compagnie des deux terroristes kamikazes.

    "Ibrahim et Bakraoui Lachraaoui ont sélectionné les cibles: les halls d'embarquement pour les Etats-Unis, la Russie et Tel-Aviv", a indiqué Mohamed Abrini devant le juge d'instruction, cité par BFM TV.

    Or, la troisième explosion n'a pas eu lieu, car Abrini, ce Belgo-Marocain de 31 ans, a pris la fuite.

    En outre, d'après la source, Mohamed Abrini nie être radicalisé et affirme ne pas partager les idées des deux frères Lachraaoui. Il confirme ne s'être jamais rendu en Syrie, quoique le parquet fédéral belge a des preuves du contraire.

    Mohamed Abrini, ami d'enfance des frères Abdeslam, activement recherché depuis les attentats de Paris, a été capturé vendredi dernier dans la commune d'Anderlecht.

    Il a reconnu lors de ses auditions être le troisième homme qui accompagnait les deux kamikazes de l'aérogare. Il a dit être "l'homme au chapeau" que les enquêteurs cherchaient à identifier à l'aide d'images de vidéosurveillance. Il a en outre fait savoir qu'initialement c'était la France et non la Belgique qui était visée.

    Dossier:
    Attentats à Bruxelles (142)

    Lire aussi:

    Un Algérien lié aux attentats de Paris et Bruxelles arrêté en Italie
    Après Bruxelles, l'Europe renforce la pression sur Apple
    Le silence de la Suède a-t-il provoqué les attentats de Bruxelles?
    50 sympathisants de Daech au sein du personnel de l'aéroport de Bruxelles
    Tags:
    enquête, aéroport, extrémisme, terrorisme, attentats de Bruxelles, Mohamed Abrini, Najim Laachraoui, Bruxelles, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik