Ecoutez Radio Sputnik
    Le président chinois Xi Jinping visite le parlement au Caire, en Egypte, le jeudi 21 janvier 2016.

    La Chine appelle les Etats-Unis à balayer devant leur porte

    © AP Photo/ Ahmed Omar
    International
    URL courte
    45790

    Pékin riposte au rapport annuel du département d'Etat américain en soulignant la "criminalité endémique, liée à l’utilisation d’armes à feu" aux États-Unis.

    Jeudi, les autorités chinoises ont critiqué le niveau de violence armée élevé et la brutalité policière s’aggravant aux Etats-Unis.

    Le gouvernement américain viole "sans précédent" dans son histoire les droits civils et fait face à une "criminalité endémique, liée à l’utilisation des armes à feu" rapporte l’agence de presse Chine Nouvelle citant un document publié par le Conseil des affaires de l'Etat de la RPC.

    La réponse de la Chine suit le rapport américain rendu public mercredi, qui a critiqué la répression "sévère" des autorités chinoises envers les avocats chinois qui s’occupent des cas considérés comme politiquement sensibles.

    Le rapport américain a décrit les politiques des droits de l’homme dans 199 pays du monde, en se concentrant sur les violations des droits au Proche-Orient.

    Dans leur rapport les Chinois, citant des médias américains, ont accusé Washington de faire des victimes civiles en Syrie et en Irak, et ont critiqué sa brutalité policière excessive aussi bien qu’ont exprimé leur préoccupation du fait que les services de renseignement américains écoutent des représentants étrangers, y compris des politiciens français.

    Interrogé sur le rapport américain, le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré que la politisation des droits de l'homme était un effort futile d'interférer dans la stabilité et le développement de la Chine.

    "Le soi-disant rapport annuel sur les droits de l'homme utilise les droits de l'homme comme prétexte pour porter des accusations irresponsables envers d’autres pays en essayant d’interférer dans leurs politiques intérieures", a déclaré M. Kang, porte-parole du ministère.

    Depuis longtemps la Chine rejette les critiques au sujet des violations des droits de l’homme en soulignant sa réussite relative à la sortie de la pauvreté de millions de citoyens.

    Lire aussi:

    Washington provoque Pékin en mer de Chine méridionale
    Pékin accuse Soros d'avoir déclaré la guerre au yuan
    Washington vend des armes à Taïwan, Pékin proteste et menace de sanctions
    Les chasseurs russes de Pékin changeront la donne en mer de Chine
    Tags:
    brutalité policière, politique étrangère, armes à feu, droits de l’homme, politique, violences, police, Conseil des affaires de l’Etat de la Chine, Washington, Proche-Orient, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik