International
URL courte
34633
S'abonner

Les relations entre la Chine et la Russie ne cessent de se développer. La coopération militaire s'intensifie et peut servir de base pour un renforcement ultérieur de leur interaction, ce qui lèse les intérêts des Etats-Unis.

Malgré de nombreux signes de rapprochement entre la Russie et la Chine, les sceptiques estiment toujours que Moscou et Pékin ne pourrons pas aller au-delà d'une "coopération tiède". L'histoire de leurs relations lors de la guerre froide, la concurrence géopolitique et d'autres raisons empêcheront les deux pays de trouver un langage commun, note The National Interest.

D'ailleurs, ce point de vue semble de plus en plus erroné dans le contexte d'un changement de l'équilibre des forces dans la partie ouest de la région pacifique. Le pilier du système chinois de dissuasion repose sur les avions russes Su-27, Su-30 et Su-35. Les missiles anti-sous-marins chinois sont en fait une modification des armes russes.

Depuis le début des années 1990, les ressources de Pékin ont aidé les fabricants d'armements russes à traverser une période difficile, et Moscou a donné à Pékin la chance de faire un bond dans le domaine des armes modernes, soulignent les journalistes.

Un programme ambitieux de coopération militaire est en train d'être réalisé, dont témoignent les exercices navals conjoints d'une envergure sans précédent réalisés en 2014 et en 2015.

En 2014, l'accent a été mis sur les "menaces à la sécurité non-conventionnelles", et notamment sur le combat naval. Une attention particulière a été portée sur la tactique de combat en dehors de la visibilité directe, que la Russie considère comme la plus efficace dans la lutte contre les groupes aériens embarqués américains.

En 2015, les exercices russo-chinois ont été organisés en mer Méditerranée. La Chine est ainsi devenue la première puissance asiatique à faire montre de sa force dans les eaux européennes depuis l'époque de la Première guerre mondiale, selon The National Interest. Les manœuvres prévoyaient entre autres le perfectionnement des opérations anti-sous-marin. En août 2015 ont eu lieu les plus importants exercices navals russo-chinois, dans des conditions proches du combat.

En outre, le magazine américain souligne l'admiration qu'éprouvent les médias chinois à l'égard de la diplomatie russe et notamment de la diplomatie militaire de Vladimir Poutine. Selon les auteurs chinois, le succès de la Russie en Crimée (au printemps 2014, lors de la réunification de cette péninsule avec la Fédération de Russie après le coup d'Etat en Ukraine en février 2014, ndlr.) s'explique par le tempérament "furieux" des Russes, mais aussi par "la sagesse cachée et la planification minutieuse" du Kremlin.

Ironie du sort, ce sont les divergences dans le domaine des opérations navales qui ont contribué, entre autres, à la détérioration des relations entre la Russie et la Chine. Mais aujourd'hui, la coopération entre les forces navales des deux pays est de plus en plus dynamique et témoigne d'un rapprochement certain entre le panda et l'ours blanc, constate The National Interest.

Les Etats-Unis devraient éviter une politique qui pousse les "géants eurasiatiques" à former une alliance militaire. Cela irait à l'encontre des intérêts américains.

Lire aussi:

La résolution sino-russe contre les attaques chimiques en Syrie présentée à l'Onu
Pays amis de la Russie: ce qu’en pensent les Russes
Comment Moscou peut duper l'Occident malgré les sanctions
Russie-Chine-Inde: le nouveau G3?
Tags:
défense, exercices militaires, Chine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook