Ecoutez Radio Sputnik
    La chancelière allemande Angela Merkel

    Sketch anti-Erdogan: 66% des Allemands critiquent la décision de Merkel

    © REUTERS / Hannibal Hanschke
    International
    URL courte
    Affaire Böhmermann (28)
    22481

    La décision de la chancelière allemande Angela Merkel d'autoriser des poursuites pénales contre le satiriste allemand qui avait réalisé un sketch contre le président turc Recep Tayyip Erdogan est critiquée tant par les journalistes que par les hommes politiques.

    La majorité des Allemands (66%) estiment erronée la décision de la chancelière allemande Angela Merkel d'autoriser des poursuites pénales contre le satiriste Jan Böhmermann, auteur d'un sketch contre le président turc Recep Tayyip Erdogan, selon un sondage d'Emnid publié par le quotidien Bild am Sonntag.

    66% des interrogés  ne soutiennent pas la chancelière, sa décision n'est  jugée bonne que par 22 % des sondés, alors que 12 % des personnes interrogées s'abstiennent de répondre. 

    Ankara avait réclamé officiellement à l'Allemagne d’autoriser ces poursuites contre le satiriste Jan Böhmermann qui, dans un poème diffusé début avril par la chaîne publique NTV NEO, avait accusé le président turc de représailles contre les Kurdes et les chrétiens, ainsi que de chercher à fermer les journaux d'opposition. M.Böhmermann traitait notamment le numéro un turc de "pervers, pouilleux et zoophile". 

    Jan Böhmermann  est accusé d'avoir violé l'article 103 du code pénal allemand ("Offense aux organes et représentants d'Etats étrangers") et risque soit une amende, soit trois ans de prison.

    Dossier:
    Affaire Böhmermann (28)

    Lire aussi:

    Sketch anti-Erdogan: Merkel sous le feu des critiques
    La majorité des Allemands est contre la politique migratoire de Merkel
    Marine Le Pen dénonce la "catastrophe" Merkel et le "chantage" de la Turquie
    Tags:
    sondage, Jan Böhmermann, Recep Tayyip Erdogan, Angela Merkel, Turquie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik