International
URL courte
141670
S'abonner

Un expert militaire suédois met en doute les propos du secrétaire d’État américain John Kerry et estime que les menaces de Washington ont pour but de faire renoncer Moscou à "toute activité de ce type".

Le bref rapprochement entre deux bombardiers russes Su-24 et le destroyer USS Donald Cook semble avoir sérieusement préoccupé Washington, qui par la bouche de John Kerry s'est empressé de déclarer que les Etats-Unis avaient le droit d'abattre ces avions. Réagissant à cette déclaration, l'expert militaire suédois Stefan Ring met en doute ce scénario.

"J'ai du mal à imaginer que quelqu'un ait le droit d'abattre des avions au-dessus des eaux internationales", a indiqué M. Ring, cité par le quotidien suédois Svenska Dagbladet.

L'expert militaire a également qualifié d'"extrêmement improbable" le scénario selon lequel un quelconque pays puisse être autorisé à attaquer un avion pour avoir survolé celui-ci sur une courte distance.

Selon Stefan Ring, les propos de John Kerry s'inscrivent dans sa rhétorique politique: il menace la Russie dans l'espoir que celle-ci "renoncera à toute activité de ce type".

Soulignant l'état de tension qui règne ces derniers temps dans la Baltique, l'expert suédois estime qu'à l'avenir la situation risque de s'aggraver vue l'importance politique que cette région revêt pour Washington et pour Moscou.

La Russie considère la mer Baltique comme faisant partie de sa zone de sécurité, ce qui explique la préoccupation de Moscou face à l'élargissement de l'Otan et fait l'objet d'une attention particulière de la part des Etats-Unis, indique l'expert.

Le 13 avril, le Commandement des forces américaines en Europe (EUCOM) a indiqué que des bombardiers russes Su-24 et un hélicoptère de combat avaient survolé le destroyer américain Donald Cook qui naviguait en mer Baltique.

Ces rapprochements ont eu lieu dans les eaux internationales. Le survol a empêché le décollage depuis le pont du destroyer d'un hélicoptère polonais.

Le ministère russe de la Défense a déclaré jeudi que le destroyer USS Donald Cook était sur la route des deux avions militaires russes Su-24, qui effectuaient un vol d'entraînement au-dessus des eaux internationales de la mer Baltique à proximité opérationnelle de la base navale russe.

Lire aussi:

De nouvelles bombes nucléaires US en Europe: Moscou tire la sonnette d'alarme
L’US Air Force déploie ses F-15 en Islande
Congressiste US: le renforcement de l'Otan en Europe de l'est est de la folie
Le pays vers lequel a fui l’ex roi d’Espagne soupçonné de corruption révélé par la presse espagnole
Tags:
survol, USS Donald Cook (destroyer), Su-24, John Kerry, mer Baltique, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook