Ecoutez Radio Sputnik
    Edward Snowden

    Pour Berlin, Edward Snowden pourrait être un agent du Kremlin

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)
    23530
    S'abonner

    Les services de renseignement russes pourraient être derrière les dénonciations d'Edward Snowden, selon les services secrets allemands.

    Le chef du Service fédéral de renseignement allemand Gerhard Schindler a déclaré que les services de renseignement russes pourraient être derrière les dénonciations d'Edward Snowden. Selon lui, il pourrait en effet s'agir d'une "opération psychologique", cite le site allemand Focus reprenant les propos de M.Schindler.

    Le président de l'Office fédéral de protection de la constitution Hans-Georg Maassen partage l'opinion de son homologue, ayant déclaré que la divulgation des donnés de l'Agence nationale de la sécurité américaine (NSA) et du Service fédéral de renseignement allemand (BND) était une tentative d'"enfoncer un coin entre l'Europe Occidentale et les Etats-Unis".

    Les chefs des services de renseignement supposent alors que le dénonciateur Snowden a publié ses matériaux en coopération avec le Kremlin et des agents russes.

    "Le fait que M.Snowden a publié des informations concernant la coopération entre la NSA, le BND et le Quartier général des communications du gouvernement britannique (GCHQ) provoque de grands soupçons" a déclaré M.Schindler.

    Le président de l'Office fédéral de protection de la constitution Hans-Georg Maassen a pour sa part ajouté que la tentative de divulguer les matériaux des services secrets était "une tentative d'enfoncer le le plus grand coin entre l'Europe Occidentale et les Etats-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale".

    A première vue, les dénonciations de M.Snowden peuvent laisser croire qu'il voulait montrer comment la NSA monte ses dossiers sur des citoyens américains ainsi que sur des hommes politiques étrangers", a-t-il ajouté. Mais, selon M.Maassen, il faut chercher plus loin.

    "Les données publiées par M.Snowden ont impacté en premier lieu les Etats-Unis, l'Allemagne et d'autres pays occidentaux", a-t-il précisé."Il est étonnant qu'aucune publication ne concernent la Chine et la Russie, qui représentent pourtant les deux principales cibles des investigations de la NSA", a-t-il fait remarquer.

    D'après M.Maassen, "le Kremlin fait tout son possible afin de discréditer l'Allemagne. La désinformation, l'intrusion d'agents secrets, la propagande, l'activité subversive sont parmi les moyens utilisés". Les Russes ont presque gagné la porte du Bundestag, a-t-il souligné. "Les services secrets russes ont à maintes reprises essayé d'établir des relations d'affaires avec des adjoints des membres du parlement ainsi qu'avec des employés des partis politiques", a constaté le président de l'Office fédéral de protection de la constitution.

    "Les Russes savent très bien mener des opérations psychologiques. Dans le même temps, ils se servent de tous les médias et d'abord des réseaux sociaux", a pour sa part ajouté M.Schindler.

    Edward Snowden, 32 ans, ex-consultant pour la NSA (Agence nationale de sécurité américaine), a déclenché une tempête mondiale en fournissant à la presse des dizaines de milliers de documents montrant l'ampleur de la surveillance effectuée par l'organisme américain. Le quotidien britannique The Guardian avait fait éclater l'affaire en 2013.

    Reconnu coupable d'espionnage et de vol de documents appartenant à l'État par la justice américaine, Edward Snowden vit en Russie où il s'est réfugié en 2013.

     

    Dossier:
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)

    Lire aussi:

    Snowden trolle la duplicité de François Hollande
    Les USA ont dévoilé par erreur le courriel de Snowden
    Snowden: Washington brandit la menace terroriste pour surveiller tous azimuts
    Créateur de Telegram: "J’ai proposé un travail à Snowden"
    Tags:
    dénonciation, services secrets, GCHQ (Government communications headquarters), Office fédéral allemand pour la protection de la Constitution (BfV), Service fédéral de renseignement extérieur allemand (BND), Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Hans-Georg Maassen, Gerhard Schindler, Edward Snowden, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik