Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond

    Visite surprise du chef de la diplomatie britannique en Libye

    © REUTERS/ Stefan Wermuth
    International
    URL courte
    3112

    Le ministre britannique des Affaires étrangères est arrivé lundi à Tripoli pour une visite non annoncée au cours de laquelle il a rencontré le Premier ministre désigné du nouveau gouvernement d'union nationale.

    "Philip Hammond est à Tripoli, il rencontre le Premier ministre (Fayez al-Sarraj) et tiendra une conférence de presse après ses entretiens", a déclaré un porte-parole du gouvernement d'union.

    Le Parlement libyen reconnu par la communauté internationale doit se réunir lundi dans l'est du pays pour lui accorder ou non sa confiance, en présence de l'émissaire de l'ONU pour la Libye Martin Kobler. Ce vote est crucial pour consacrer la légitimité du gouvernement d'union.

    Pour l'instant installé dans une base navale de Tripoli, ce nouveau cabinet doit en outre prendre les rênes lundi dans la capitale libyenne de ses trois premiers ministères, rapporte l'AFP.

    La visite à Tripoli de M. Hammond fait suite à celles la semaine dernière de ses homologues italien, français et allemand, qui ont tous rencontré M. Sarraj.

    Les Occidentaux espèrent que l'entrée en fonctions du gouvernement d'union permettra à la Libye de regagner un semblant de stabilité et sera à même de lutter contre les djihadistes du groupe Etat islamique (EI), qui sont montés en puissance dans ce pays à la faveur du chaos politique et des combats entre groupes rivaux.

    Lire aussi:

    Moscou fustige l'"aventurisme" des Etats-Unis en Libye
    Libye après la mort de Mouammar Kadhafi
    Obama regrette les conséquences de la chute de Kadhafi
    Libye: Hillary Clinton justifie de nouveau la politique US
    Tags:
    lutte antiterroriste, visite, Etat islamique, Fayez al-Sarraj, Philip Hammond, Tripoli (Libye), Libye, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik