Ecoutez Radio Sputnik
    Les Etats-Unis envoient des forces supplémentaires en Irak

    Les Etats-Unis envoient des forces supplémentaires en Irak

    © Flickr/ Defence Images
    International
    URL courte
    Aggravation de la situation en Irak (188)
    11435

    Washington envisage de déployer près de 200 soldats supplémentaires en Irak pour soutenir l'armée irakienne, d'après le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter.

    Washington envisage d'envoyer près de 200 soldats supplémentaires en Irak afin de soutenir l'armée irakienne qui lutte contre le groupe terroriste Etat islamique (Daech), rapporte Ashton Carter, secrétaire américain à la Défense. Outre des forces supplémentaires, des hélicoptères Apache vont participer à des opérations militaires visant à reprendre le contrôle de Mossoul (nord), la deuxième ville d'Irak.

    M.Carter est arrivé lundi à Bagdad pour préparer un renforcement de l'aide militaire américaine aux troupes irakiennes engagées contre Daech. Les préparatifs pour la reconquête de Mossoul sont au cœur de cette visite non annoncée au cours de laquelle le secrétaire à la Défense doit s'entretenir avec le Premier ministre irakien Haider al-Abadi et le ministre irakien de la Défense Khaled al-Obaidi.

    Washington, qui dirige une coalition internationale frappant les djihadistes de l'EI en Irak et en Syrie, a pour l'instant déployé officiellement 3.870 soldats en Irak. Ces militaires ne participent pas directement aux combats mais entraînent et conseillent les forces irakiennes.

    Après Bagdad, M. Carter sera à Abou Dhabi mardi puis à Ryad mercredi et jeudi pour évoquer notamment la reconstruction économique et politique de l'Irak avec les dirigeants des pays du Golfe. Les Etats-Unis en profiteront pour demander aux pays du Golfe de contribuer à financer la reconstruction de l'Irak, dont l'économie est fortement affectée par la baisse des prix du pétrole. M. Carter participera avec M. Obama à un sommet des dirigeants du Conseil de coopération du Golfe jeudi à Riyad.

    Dossier:
    Aggravation de la situation en Irak (188)

    Lire aussi:

    En Irak, le Pentagone loue ses petites victoires
    Daech détruit un des plus anciens monuments d’Irak
    En Irak, des Français entraînent les forces spéciales contre l'EI
    Kerry en visite surprise à Bagdad pour soutenir l'Irak contre l'EI
    Tags:
    troupes américaines, Etat islamique, Ashton Carter, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik