Ecoutez Radio Sputnik
    Alep

    Des rebelles modérés à Alep? Moscou demande les coordonnées à Washington

    © AFP 2019 Javier Manzano
    International
    URL courte
    Trêve en Syrie (2016) (220)
    10602
    S'abonner

    Washington a demandé à Moscou de contribuer à faire cesser l'offensive des troupes de Bachar el-Assad sur Alep pour ne pas mettre en échec la trêve en vigueur depuis près de sept semaines.

    Répondant à cette préoccupation de Washington évoquée récemment par Bloomberg, le représentant permanent de la Russie auprès des Nations unies à Genève et des organisations internationales en Suisse Alekseï Borodavkine a déclaré que près d'Alep, les forces gouvernementales avaient affaire aux djihadistes du groupe terroriste Front al-Nosra (groupe affilié à Al-Qaïda). 

    "Nous partons du fait que près d'Alep les forces armées de Syrie sont aux prises avec le Front al-Nosra. Si quelqu'un possède une information différente, avec des coordonnées, nous demandons avec insistance de nous en faire part", a dit le diplomate. 

    M.Borodavkine a confirmé les propos des militaires russes qui ont promis de ne pas frapper les groupes armés de l'opposition modérée soutenus par l'Occident et respectant le cessez-le-feu, à condition de savoir les coordonnées de leur stationnement. 

    "Les forces armées de Syrie soutenues par l'aviation russe frappent les groupes considérés comme terroristes, notamment par le Conseil de sécurité de l'Onu conformément à sa résolution 2254. Celle-ci indique nettement que le Front al-Nosra et Etat islamique sont des groupes terroristes", a ajouté M.Borodavkine. 

    En ce qui concerne les récentes informations provenant essentiellement des sources américaines et évoquant le prochain assaut d'Alep par les forces gouvernementales syriennes, force est de rappeler qu'il n'est question d'aucun assaut. Il n'est même pas question d'une offensive sur la ville. Celle-ci est dénuée de tout sens, car la majeure partie de la ville (le centre et les quartiers de l'ouest, du sud-ouest et du sud) est contrôlée par l'armée syrienne et n'a jamais été rendue à l'adversaire. 

     

    Dossier:
    Trêve en Syrie (2016) (220)

    Lire aussi:

    L'opposition syrienne suspend sa participation aux négociations de Genève
    Poutine promet à Assad de continuer à soutenir la Syrie
    Pour le chef de la diplomatie palestinienne, l'opération russe a sauvé la Syrie
    L'opposition annonce le début d'une contre-offensive en Syrie
    Tags:
    lutte antiterroriste, opposition modérée, offensive, combat, armée gouvernementale syrienne, Front al-Nosra, Etat islamique, Alexeï Borodavkine, Bachar el-Assad, Alep, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik