International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
71131
S'abonner

Un bombardier B-52 a pilonné pour la première fois lundi un site du groupe Etat islamique en Irak, selon l’armée américaine.

Un entrepôt d'armes situé à Qayyarah, en Irak, a été ciblé lundi par le bombardier américain B-52, a déclaré le colonel Steve Warren, porte-parole de l'opération de la coalition arabo-occidentale en Irak et en Syrie.

Les B-52 "sont des plateformes destinées à mener des frappes de précision, comme celles qui ont été opérées depuis 20 mois", a souligné le colonel.

Le bombardier a été envoyé le 9 avril depuis une base militaire en Louisiane sur la base aérienne Al-Udeid dans la capitale du Qatar, Doha.Précédemment, des chasseurs d'assaut F/A-18 Hornet étaient employés dans le cadre de l'opération contre Daech. C'est la première fois depuis la première guerre du Golfe, en 1991, que les célèbres bombardiers de l'armée américaine sont affectés à un théâtre d'opération dans la région.

Le B-52 Stratofortress est un bombardier stratégique subsonique à réaction et à long rayon d'action. Utilisé par l'US Air Force depuis 1955, il peut transporter jusqu'à 31.500 kg de bombes classiques, nucléaires et guidées. Après avoir subi des améliorations entre 2013 et 2015, le B-52 demeure le principal bombardier de l'aviation américaine et il doit rester en service jusque dans les années 2040.

"Le B-52 témoigne de notre détermination à appliquer une pression permanente (sur l'EI, ndlr) et à défendre la région en cas d'urgence", assure l'armée de l'air dans un communiqué.

En Irak, la situation reste tendue quant à l'activité du groupe radical Etat islamique. En trois ans, les terroristes sont parvenus à s'emparer de territoires importants en Irak et en Syrie.

Aucun front uni n'existe face à Daech: le groupe est combattu par les forces gouvernementales de Syrie et d'Irak, soutenues par l'aviation russe, par la coalition internationale conduite par les Etats-Unis (qui effectue uniquement des frappes aériennes), ainsi que par les Kurdes et les milices chiites irakiennes et libanaises.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Le chef du Pentagone en Irak pour renforcer la lutte antidjihadiste
En Irak, le Pentagone loue ses petites victoires
Daech détruit un des plus anciens monuments d’Irak
Irak: 15 personnes brûlées vives par Daech à Falloujah
Tags:
États-Unis, Qatar, Doha, Steven Warren, Etat islamique, B-52, aviation, frappe aérienne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook