Ecoutez Radio Sputnik
    comédie bouffonne

    Toujours plus loin: l’Ukraine bannit les films russes réalisés depuis 2014

    © Sputnik . Catherine Chesnokova
    International
    URL courte
    4231
    S'abonner

    Depuis mercredi, le président ukrainien Piotr Porochenko a interdit la diffusion de tous les films russes réalisés après le 1er janvier 2014. Visiblement, pour que les spectateurs ukrainiens ne succombent pas à l'influence omniprésente russe.

    Une liste noire existait déjà depuis le rattachement de la péninsule criméenne, mais mercredi 20 avril Piotr Porochenko a rendu cela clair et officiel: l'Ukraine dit non à la propagande russe! En particulier sous la forme de films long métrage, de séries et d'émissions télévisées.

    Cette mesure est censée "contribuer à mieux protéger la sécurité nationale de l'Ukraine dans le domaine médiatique, à réprimer les mouvements séparatistes dans le pays et à renforcer l'autorité de l'Etat", fustige le gouvernement ukrainien.

    Dommage pour ceux qui auraient voulu voir ou revoir Leviathan: il date de 2014, donc est interdit.

    Et Soleil Trompeur? Là, on évoque la question du NKVD (service secret stalinien) et de l'armée Rouge — indubitablement interdit!


    Et puis plus grave encore: la comédie "Cuisine à Paris". Mais prenez connaissance du synopsis, un vrai film d'horreur: un chef cuisinier russe et son équipe moscovite ouvre un restaurant à Paris sur une péniche…


    Et quand on entend la musique de cette production télévisée post 2014:

    Il n'y a pas que la musique, vous ne voyez pas les petits lapins et les petits oiseaux dessinés assez grossièrement qui décident de monter un corps de ballet! Il s'agit de Smechariki, une série animée russe pour enfants, créée avec le soutien du ministère russe pour la Culture…

    Jusqu'où iront les efforts du gouvernement ukrainien visant à détruire tout lien entre l'Ukraine et la Russie, dont les relations plongent leurs racines dans l'histoire? On peut se poser la question quand on observe les mesures surréalistes adoptées par Kiev depuis la révolution du Maïdan pour purger la mémoire et la culture du pays de toute trace odieuse de la Russie.

    Lire aussi:

    Référendum néerlandais: Porochenko cherche à se venger
    Contes ukrainiens: Piotr vs Mordor
    Les Rothschild vont gérer la part de Porochenko chez Roshen
    La vie politique en Ukraine, cette galaxie fictive lointaine…
    Tags:
    cinéma, télévision, censure, propagande, Petro Porochenko, Kiev, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik