Ecoutez Radio Sputnik
    Palais de Westminster à Londres

    Parlement britannique: les atrocités de Daech constituent un génocide

    © Flickr/ Kathleen Tyler Conklin
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    15170

    Mercredi 20 avril, la chambre basse du Parlement britannique a voté à l'unanimité une motion appelant le gouvernement à reconnaître comme un génocide les attaques de Daech contre les minorités religieuses en Irak et en Syrie.

    Le groupe État islamique mène une campagne de meurtres et de répression contre les chrétiens, les Yézidis et les autres minorités religieuses ou ethniques d'Irak et de Syrie. Le 21 avril, Les parlementaires de la Chambre des communes ont voté à l'unanimité pour demander au gouvernement de qualifier ces actions de génocide, selon le Guardian.

    "Les auteurs de cette motion insistent pour que les preuves accablantes des atrocités de Daech en Syrie et en Irak soient reconnues comme un génocide et considérées comme tel par le Conseil de sécurité des Nations Unies et la Cour pénale internationale. Cela permettra de soutenir des résolutions similaires de la part d'autres organismes législatifs internationaux", a déclaré Fiona Bruce, la députée conservatrice qui a proposé la motion.

    John Kerry
    © REUTERS / Brendan Smialowski/Pool
    Les députés de tous partis ont appelé le Royaume-Uni à utiliser son statut de membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour que le dossier soit renvoyé devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye.

    Le journal explique que c'est " presque sans précédent pour les députés que de déclarer collectivement comme un génocide les actions commises durant une guerre".

    Précédemment, le législateur américain a voté en mars pour qualifier les atrocités commises en Syrie et en Irak par Daech contre les autres minorités de " crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide".

    "D'après mes estimations, Daech est coupable du génocide de groupes de population tombés sous son contrôle. Il s'agit de Yézidis, de chrétiens et de chiites. L'EI affirme lui-même qu'il commet des génocides, des faits confirmés par son idéologie et par ses actions ", a déclaré le secrétaire d'Etat américain John Kerry, lors d'une conférence de presse à Washington.

    En 2014, le groupe djihadiste Etat islamique a commencé à intensifier son activité dans la région du Proche-Orient en cherchant à créer un califat sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Selon les données de la CIA, près de 30.000 personnes venant de 80 pays du monde combattent aujourd'hui dans les rangs de l'EI.

    Néanmoins, selon les experts, lors des 14 derniers mois, Daech a perdu le contrôle de près de 22% de ses territoires en Syrie et en Irak.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Daech pourrait être éradiqué dans un avenir proche?
    1.000 dollars pour fuir l’enfer de Daech
    Daech planifie des attaques sur les plages européennes
    Tags:
    résolution, atrocités, génocide, Etat islamique, Royaume-Uni, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik