Ecoutez Radio Sputnik
    visite à Londres, Barack Obama

    Obama à Londres: vous reprendrez bien une tasse de "menace russe"?

    © AP Photo / Charles Dharapak
    International
    URL courte
    206114

    A l'issue de sa visite à Londres, Barack Obama a énuméré les tâches principales de la coopération américano-britannique: prévenir les attentats, résoudre les conflits au Moyen-Orient et contenir l'"agression" de la Russie.

    Le président américain ne s'est pas contenté de réaliser l'objectif principal de sa visite au Royaume-Uni, à savoir exhorter les Britanniques à voter contre la sortie de l'Union européenne lors du référendum du 23 juin prochain. M.Obama a également souligné le rôle du tandem Washington-Londres dans la politique mondiale:

    "Nous (les Etats-Unis et le Royaume-Uni) devons continuer à investir dans l'Otan pour que nous puissions respecter nos engagements à l'étranger de l'Afghanistan à la mer Egée, et rassurer les alliés préoccupés à juste titre par l'agression russe", a-t-il écrit dans une lettre à la population britannique publiée par le Daily Telegraph.

    L'Occident doit être souple dans les efforts visant à prévenir les attaques terroristes et continuer à combattre la menace posée par l'Etat islamique "jusqu'au moment qu'il sera détruit", a souligné le président américain.

    "Ensemble, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, et l'Union européenne ont transformé des siècles de guerre en Europe en décennies de paix, et ont travaillé en équipe pour rendre ce monde plus sûr et meilleur. Quel héritage remarquable", a constaté M.Obama.

    Barack Obama est arrivé ce jeudi 21 avril dans la soirée pour une visite de quatre jours au Royaume-Uni au cours de laquelle il a réaffirmé sa préférence pour le maintien dans l'Union européenne de cet allié privilégié des Etats-Unis. Cette visite s'est déroulée dans le contexte du "Brexit", le référendum au cours duquel les Britanniques se prononceront sur l'appartenance de leur pays au bloc des 28 prévu pour le 23 juin.

    Lire aussi:

    Obama aux alliés arabes: nous ferons de notre mieux pour assurer votre sécurité
    Visite d'Obama au Royaume-Uni: les drones interdits au-dessus de Londres
    Obama : quelques regrets sur la Libye
    Tags:
    déclaration, agression russe, Union européenne (UE), Etat islamique, Barack Obama, Royaume-Uni, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik