International
URL courte
24654
S'abonner

Malgré l'intention des Etats-Unis de s'activer en Syrie sur le plan militaire, notamment d'accroître son contingent militaire pour frapper Daech, Barack Obama a pourtant reconnu que la décision de déployer des troupes américaines ou britanniques au sol afin de renverser Bachar el-Assad représenterait une erreur.

C'est pourquoi Barack Obama ne brandit plus d'armes, menaçant de renverser Bachar el-Assad, mais appelle la communauté internationale à "faire pression" sur la Russie qui, selon le président américain, est capable d'exercer son influence sur Damas pour engager le dialogue avec toutes les parties en conflit.

"Les Etats-Unis et le Royaume-Uni commettraient une erreur en déployant des troupes au sol pour renverser Assad", a déclaré Barack Obama dans une interview accordée à la chaîne de télévision BBC.

Selon M.Obama, utiliser des moyens exclusivement militaires ne serait pas une solution pour résoudre à long terme les problèmes qui déchirent la Syrie.

Barack Obama propose de faire pression sur toute les parties, y compris sur la Russie, l'Iran et les représentants de l'opposition modérée, afin que tous les participants au dialogue se réunissent à la table des négociations et discutent de la question de la transition politique.

Ceci dit, le président américain a souligné qu'aux yeux de Washington le président Assad, responsable de la mort de beaucoup de personnes, n'était pas légitime. 

Lire aussi:

Les USA souhaitent que Moscou fasse cesser l'offensive syrienne sur Alep
Russie et USA ensemble pour sauver la Syrie
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Tags:
renversement, opposition modérée, Bachar el-Assad, Barack Obama, Damas, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook