Ecoutez Radio Sputnik
    un fumeur

    Combattre Daech avec de la marijuana? C'est possible!

    © AP Photo / Robert F. Bukaty
    International
    URL courte
    191210

    Mais si vous pensez que la méthode repose sur "l'effet du cannabis" qui rendrait plus facile la lutte anti-djihadiste, vous avez tort.

    Afin de combattre Daech, le procureur italien Franco Roberti a proposé de légaliser la marijuana. Selon lui, la dépénalisation de la vente du cannabis porterait un sérieux coup aux djihadistes et aux autres groupes criminels qui organisent la contrebande.

    "La dépénalisation ou même la légalisation seraient, sans aucun doute, une arme contre les trafiquants, parmi lesquels pourraient se trouver des terroristes qui gagnent ainsi de l'argent", a-t-il indiqué à l'agence Reuters.

    Bien que Daech ne contrôle qu'une partie des territoires placés sur la route principale du haschisch qui commence en Afrique du Nord, traversant le Maroc, l'Algérie et la Tunisie, cela garantit son financement à hauteur de 7%, selon les estimations de la société d'analyse et d'expertise IHS publiées le 18 avril.

    ​Le procureur a souligné que, selon les informations de l'Onu, le trafic de drogue, y compris le cannabis et ses dérivés, rapportait plus de 32 milliard d'euros à la criminalité organisée en Italie.

    Ces derniers temps, la question de la légalisation de la marijuana se pose assez souvent dans certains pays, mais chacun poursuit ses propres buts. Ainsi, le président mexicain Enrique Peña Nieto veut légaliser la marijuana à usage thérapeutique et autoriser la possession de 28 grammes au maximum, pour sa consommation personnelle.

    ​La prohibition du cannabis en France n'a pas amené de diminution de la consommation. Le pays est l'un de ceux qui consomment le plus dans la jeunesse, selon le secrétaire d'Etat Jean-Marie Le Guen, qui estime qu'il faudrait "aller vers des mécanismes de légalisation contrôlée mais surtout avec des politiques d'éducation et de santé publique". 

    Lire aussi:

    Pour les policiers américains, la marijuana n'est pas une menace sociale
    Les Washingtoniens autorisés à cultiver et distribuer de la marijuana
    Nouvelle-Zélande: plongés dans un nuage de fumée de marijuana
    Corée du Sud: la Russie réagit aux tirs de semonce présumés contre ses bombardiers
    Tags:
    trafic, cannabis, marijuana, Etat islamique, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik