Ecoutez Radio Sputnik
    Attaque terroriste à Paris

    Les complices des auteurs des attentats de Paris arrêtés en Autriche

    © REUTERS / Charles Platiau
    International
    URL courte
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
    20464

    La police autrichienne a arrêté des membres du groupe terroriste Etat islamique (Daech) qui avaient pénétré en Europe en se faisant passer pour des réfugiés et qui envisageaient de prendre part aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

    Cette nouvelle a été rapportée par The Washington Post dont les journalistes s'étaient entretenus avec les représentants des services de sécurité européens et avaient étudié les dossiers d'enquête mis à leur disposition par les forces de l'ordre français.

    Selon le journal, un Pakistanais de 23 ans, Mohamed Usman, et un Algérien de 28 ans, Adel Haddadi, étaient arrivés clandestinement sur l'île grecque de Leros via la Turquie au sein d'un groupe important de réfugiés syriens. Le groupe comprenait également deux terroristes kamikazes irakiens qui allaient commettre les attentats devant le Stade de France.

    Tous les quatre étaient munis de faux passeports et se faisaient passer pour des Syriens. Leur mission était de perpétrer des attaques dans la capitale française.

    "Si Usman et Haddadi avaient réussi à gagner Paris, les auteurs des attentats n'auraient pas été neuf, mais 11, et le nombre de victimes aurait été plus important", souligne The Washington Post.

    Bien connus des services de sécurité de leurs pays, le Pakistanais et l'Algérien avaient rejoint l'Etat islamique en 2014. A la différence de leurs complices Irakiens, ils n'ont pas réussi à se rendre à Paris, car ils avaient éveillé le soupçon des autorités grecques qui les avaient expulsés du pays. Après de longues errances en Europe, ils se sont retrouvés dans un camp de réfugiés à Salzbourg (Autriche) où ils ont été arrêtés par la police locale grâce aux informations fournies par les autorités compétentes françaises.

    Après avoir interrogé les deux terroristes, les services de sécurité autrichiens ont obtenu de précieux renseignements qui ont permis d'interpeller deux autres suspects résidant dans le même camp de réfugiés à Salzbourg.

    Selon The Washington Post, les autorités européennes n'ont pas réussi à régler le problème des réfugiés parmi lesquels figurent des terroristes de Daech.

    "La majorité écrasante des migrants fuient réellement la guerre et la misère. Cependant, ces six derniers mois, plus de 30 terroristes qui se faisaient passer pour des réfugiés ont été arrêtés ou tués au moment où ils préparaient ou commettaient des attentats. Sept d'entre eux étaient directement impliqués dans les attaques sanglantes perpétrées à Paris et à Bruxelles. Selon Daech, un grand nombre de ses combattants en Europe sont actuellement en sommeil et attendent l'ordre de passer à l'action", conclut le journal.

    Dossier:
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

    Lire aussi:

    Les services secrets français étaient au courant pour les attentats de Paris
    Bruxelles au cœur de l’enquête parlementaire sur les attentats de Paris
    Attentats de Bruxelles: quatre suspects inculpés pour "assassinats terroristes"
    Tags:
    kamikaze, enquête, complices, attentat, terrorisme, Washington Post, Etat islamique, Mhamed Usman, Adel Haddadi, Salzbourg, Bruxelles, Turquie, Autriche, Grèce, Belgique, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik