International
URL courte
Opération militaire au Yémen (2015) (122)
12246
S'abonner

Auparavant, les troupes yéménites ont repris le contrôle de la ville de Moukalla (sud), considérée comme un bastion d'Al-Qaïda, sans rencontrer la moindre résistance

Au moins 800 djihadistes d'Al-Qaïda ont été tués lors d'une offensive lancée par la coalition arabe et les troupes yéménites contre le groupe dans le sud de Yémen, annonce l'agence officielle saoudienne SPA se référant à un communiqué de la coalition.

“L’opération s’est soldée (…) par la mort de plus de 800 membres d’Al-Qaïda et de certains de leurs dirigeants, et par la fuite des autres  djihadistes du groupe", indique le communiqué.

L’offensive, menée par l’armée yéménite soutenue par “des forces spéciales d’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis”, est destinée à permettre au gouvernement yéménite de “reprendre le contrôle des villes tombées aux mains d’Al-Qaïda, notamment Moukalla, considérée comme un bastion du groupe”, ajoute le communiqué.

Le conflit armé se poursuit dans le pays. Les affrontements opposent les rebelles Houthis du mouvement chiite Houthis Ansar Allah, accusés de liens avec l'Iran, et la partie de l'armée fidèle à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, aux troupes loyales au président Abd Rabo Mansour Hadi qui sont soutenues au sol et dans les airs par les forces de la coalition arabe sous commandement saoudien. Cette dernière intervient depuis mars 2015 au Yémen. Les Houthis se sont emparés depuis fin 2014 de vastes pans du territoire yéménite ainsi que de la capitale Sanaa.

Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), bien implanté au Yémen, et le groupe jihadiste Etat islamique (EI), ont profité du chaos créé par la guerre pour élargir leur influence dans le sud et le sud-est du pays.

Dossier:
Opération militaire au Yémen (2015) (122)

Lire aussi:

Les négociations de paix sur le Yémen ont débuté au Koweït
Au Yémen, la situation humanitaire effraye
Yémen: "Riyad utilise des bombes à sous-munitions made in USA"
Tags:
offensive, Al-Qaïda, Etat islamique, Moukalla, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook