International
URL courte
761003
S'abonner

Auparavant, les Etats-Unis ont proposé à la Russie de créer en Syrie deux "zones d'opérations militaires exclusives" contre les terroristes.

La proposition avancée par Washington en vue de délimiter les zones d'influence russe et américaine en Syrie constitue une approche simpliste, estime le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"En ce qui concerne l'initiative des Etats-Unis de délimiter des zones d'influence en Syrie (…). Vous savez, il s'agit d'une approche plutôt simpliste. Ce qui est essentiel, c'est de lutter contre les terroristes", a déclaré le chef de la diplomatie russe lors d'une conférence de presse à Moscou.

Auparavant, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a proposé à la Russie de mettre en place un nouveau système pour contrôler le respect de la trêve décrétée en Syrie 24 heures sur 24.

"Nous avons proposé de tracer une ligne, une ligne absolue, et de dire: vous ne la franchissez pas, et nous non plus", a déclaré M. Kerry.

La Russie et les Etats-Unis se sont portés garants de la trêve qui se poursuit en Syrie depuis février. Cependant, le régime de cessez-le-feu ne s'applique pas aux groupes terroristes Front al-Nosra et Daech.

A l'heure actuelle, un centre russe déployé dans la base aérienne syrien de Hmeimim et un centre américain à Amman, en Jordanie, sont chargés de surveiller le respect du régime de cessez-le-feu en vigueur en Syrie.

Lire aussi:

Obama confirme l’envoi supplémentaire de 250 militaires US en Syrie
Tueur de blindés: les pilotes russes testent une bombe unique en Syrie
Syrie: les USA s'opposent à la création d'une zone d'exclusion aérienne
Tags:
délimitation, conflit, crise syrienne, lutte antiterroriste, djihadisme, hostilités, Front al-Nosra, Etat islamique, John Kerry, Sergueï Lavrov, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook