International
URL courte
8118
S'abonner

Selon l'organisation internationale, il ne s'agit pas d'un changement de statut de cette affaire.

Récemment, des médias russes ont répandu l'information selon laquelle Interpol était prêt à réexaminer la requête de Moscou demandant de lancer un mandat d'arrêt international contre l'ex-PDG du groupe Ioukos Mikhaïl Khodorkovski. L'organisation internationale a tenu à démentir cette information.

"Il n'y a pas eu de changement de statut de cette affaire puisque la demande a été jugée inappropriée aux règlements d'Interpol", a rapporté une source dans l'organisation à RIA Novosti.

Lundi dernier, le porte-parole du Parquet général russe Alexandre Kourennoï a déclaré qu'Interpol pourrait reprendre l'examen de sa demande de mandat d'arrêt international à l'encontre de l'ex-oligarque et ex-PDG du géant pétrolier russe Ioukos, si la Russie préparait tous les documents requis.

Mikhaïl Khodorkovski, 52 ans, vit en exil entre Londres et la Suisse depuis sa grâce et sa libération en décembre 2013 après une incarcération de plus de dix ans. Il est soupçonné d'avoir commandité en 1998 l'assassinat de Vladimir Petoukhov, maire de Nefteïougansk, une ville de Sibérie où le groupe pétrolier Ioukos tirait une large part de ses revenus. L'ancien chef de la sécurité de l'entreprise a été condamné en 2007 à la prison à perpétuité pour ce meurtre.

Lire aussi:

Affaire Ioukos: le gel des comptes de Rossiya Segodnya jugé "illégal"
Affaire Ioukos: l'amende de 50 milliards de dollars contre la Russie annulée
Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Tags:
mandat d'arrêt international, Ioukos Universal Limited, Interpol, Alexandre Kourennoï, Mikhaïl Khodorkovski
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik