Ecoutez Radio Sputnik
    Attentats de Paris: Salah Abdeslam devait se faire exploser au Stade de France

    Attentats de Paris: la police belge aurait pu arrêter les frères Abdeslam

    © REUTERS / Vincent Kessler
    International
    URL courte
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
    5114
    S'abonner

    La police n'a pas réussi à arrêter les frères Abdeslam à cause d'un manque de moyens financiers et de personnel, selon le rapport du Comité permanent de contrôle des services de police belge.

    En 2015, une cellule antiterroriste a négligé les tendances radicales de Brahim Abdeslam et de son frère Salah en raison d'un manque de moyens financiers pour leur surveillance, rapporte Le Soir, citant le rapport du Comité permanent de contrôle des services de police belge (Comité P).

    L'édition met en lumière "une série de lacunes" dans le travail de la police qui a permis aux deux terroristes, responsables des attentats de Paris le 13 novembre 2015, de continuer impunément leurs actions. 

    Début 2015, un inspecteur de police de la zone Bruxelles-Ouest a indiqué dans un rapport que les frères Abdeslam avaient l'intention de partir en Syrie. Ils ont été interrogés, sans aucun résultat.

    Le parquet, qui possédait l'information, a demandé à l'unité antiterroriste de surveiller les communications téléphoniques et les courriers électroniques des deux frères, mais en raison d'un manque de financement, l'enquête n'a pas abouti.

    Même si la possibilité de transférer l'affaire à une autre unité a été évoquée lors d'un réunion le 21 avril, l'enquête a été définitivement abandonnée à cause du manque de personnel.

    Le 13 novembre 2015, Paris a été secoué par une série d'attaques d'une ampleur sans précédent. Des assaillants ont tué 130 personnes et en ont blessé 352 autres à six endroits distincts, notamment au Bataclan, une salle de spectacles de la capitale. Cette vague d'attentats a été revendiquée par le groupe terroriste Daech (Etat islamique).

    Dossier:
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

    Lire aussi:

    Les services secrets français étaient au courant pour les attentats de Paris
    Cellule djihadiste belge: "preuve des menaces très élevées qui pèsent sur la France"
    La justice belge autorise l'extradition de Salah Abdeslam vers la France
    Attentats de Paris: Salah Abdeslam devait se faire exploser au Stade de France
    Tags:
    attentat, terrorisme, Salah Abdeslam, Belgique, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik