International
URL courte
Affaire Böhmermann (28)
16253
S'abonner

Côté censure, la Turquie ne suffit pas pour M.Erdogan. Ses ambitions s'étendent loin des frontières du pays.

Le week-end  dernier l'ambassade de Turquie a essayé d'empêcher la diffusion sur la chaîne suédoise TV4 d'un documentaire consacré au génocide arménien de 1915, écrit Amanda Björkman. 

"Ils nous appellent à "revenir sur notre décision" de diffuser le soir le film annoncé "Seyfo 1915: le génocide assyrien", a écrit la chef des programmes d'information Viveka Hansson dans le blog de la chaîne.

"Il est malheureux que l'Union européenne soit devenue dépendante vis-à-vis de la Turquie sur fond de la crise des réfugiés. Cependant si M.Erdogan a des visées contre des rédactions suédoises, il doit savoir qu'il n'a rien à faire là-dedans", a-t-elle ajouté.

Le film annoncé a finalement bien été diffusé dimanche soir. Les personnes voulant découvrir l'histoire que la Turquie tâche d'oublier le trouveront sur le site TV4 Play

Ce n'est un secret pour personne — la vie des journalistes turcs est remplie de dangers. Ces derniers temps, des médias sont confisqués, des rédacteurs en chef se retrouvent en prison, des journalistes sont persécutés s'ils publient des informations contraires aux goûts du président Erdogan. 

Lassé par son propre pays, il semble désormais que le président turc ait de nouvelles ambitions en matière de limitation de la liberté d’expression.

Tourné en dérision dans une satire télévisée par l'humoriste allemand Jan Böhmermann, Recep Tayyip Erdogan a déposé plainte auprès de la justice allemande. La chancelière Angela Merkel a personnellement autorisé les poursuites. 

Le week-end dernier, un journaliste de l’édition néerlandaise de Metro a été arrêté dans sa résidence d'été en Turquie sous l'accusation d'insulte au président. 

Autre exemple de cette tendance inquiétante, le quotidien allemand Die Welt a annoncé que la Turquie avait tenté de forcer la Commission européenne à retirer la subvention à l'orchestre symphonique de Dresde à cause d'un concert consacré au génocide de 1915 contre les Arméniens, les Assyriens, les Chaldéens et les Pontiques nié par la Turquie. 

 

Dossier:
Affaire Böhmermann (28)

Lire aussi:

Quand Erdogan tente de censurer la télévision... allemande
Un journaliste allemand refoulé de Turquie
Directeur de Sputnik-Turquie refoulé: une décision des services de sécurité
La Turquie refoule une fois de plus un reporter allemand
Tags:
liberté de la presse, censure, TV4 (chaîne TV suédoise), Amanda Björkman, Jan Böhmermann, Recep Tayyip Erdogan, Suède, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook