International
URL courte
3217
S'abonner

Dans une interview exclusive à Sputnik, le porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS) Tackir Kobani a révélé des détails sur l’envoi supplémentaire de 250 militaires américains en Syrie.

Nous en savons désormais plus sur les fameux "boots on the ground", les 250 militaires que les américains envoient lutter contre le terrorisme en Syrie et qui ont tant fait polémique. Et c'est le porte-parole des FDS Tackir Kobani qui nous éclaire à l'occasion d'une interview exclusive.

Selon lui, 250 soldats américains arriveront sous peu à la ville syrienne de Kobané située dans le nord du pays où ils formeront à l'utilisation d'armes lourdes les combattants des FDS, composés des Unités de protection du peuple (YPG), divers groupes d'oppositions arabes, des troupes assyriennes et turkmènes.

"Ils (les soldats américains, ndlr) ne participeront pas directement aux opérations militaires. En même temps, certains militaires luttent actuellement contre des terroristes de Daech dans la zone de guerre. Le contingent supplémentaire arrivera en Syrie avec ses propres armements. Une partie des soldats sera affectée à une base militaire américaine dans la région du réservoir Tisrin dans le sud de Kobané. La seconde partie du contingent sera déployée sur une autre base américaine, située près du village Gerebisk", a détaillé M.Kobani.

Le porte-parole a également salué l'initiative américaine de déployer un contingent supplémentaire, car "on ne vaincra Daech qu'en conjuguant les efforts".

Le 25 avril, le président américain Barack Obama a annoncé qu'un contingent supplémentaire de 250 militaires américains supplémentaires, notamment des forces spéciales, serait envoyé en Syrie à l'initiative du Pentagone. Une opération qui se déroule dans le cadre de la lutte pour la libération de la ville de Raqqa des terroristes du groupe Etat islamique.

Malgré l'intention des Etats-Unis de s'activer en Syrie sur le plan militaire, notamment d'accroître son contingent militaire pour frapper Daech, Barack Obama avait pourtant indiqué qu'il n'envisageait pas de déployer des troupes américaines au sol afin de renverser Bachar el-Assad.

Outre la Syrie, Washington vise à déployer encore près de 200 soldats supplémentaires en Irak afin de soutenir l'armée irakienne qui lutte contre Daech, d'après le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter.

Lire aussi:

Obama confirme l’envoi supplémentaire de 250 militaires US en Syrie
En Irak, des Français entraînent les forces spéciales contre l'EI
250 membres des forces spéciales US en renfort en Syrie?
L'Iran va envoyer des forces spéciales en Syrie
Tags:
lutte antiterroriste, forces spéciales, Unités de protection populaire kurdes (YPG), Etat islamique, Forces démocratiques syriennes (FDS), Tackir Kobani, Kobané, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook