International
URL courte
4115
S'abonner

Selon la déclaration récente de Maggie de Block, ministre fédérale belge de la Santé publique, prononcée au parlement, tous les habitants vivant dans un rayon de 100 kilomètres autour des centrales nucléaires du pays recevront des pilules d’iode à titre préventif.

Dans un premier temps, la distribution de ces comprimés, qui permettent de protéger la thyroïde face à la radioactivité, n'était prévue que pour ceux qui habitent dans un rayon de 20 kilomètres autour des centrales nucléaires, annonce La Libre Belgique.

La décision actuelle, qui élargit les zones de distribution des pastilles d'iode, signifie donc qu'un nombre d'habitants beaucoup plus élevé est concerné.

Compte tenu de la superficie de la Belgique, il s'agit en effet de toute la population du pays. Par ailleurs, non seulement la totalité du territoire belge est ainsi concernée, mais également des zones jugées sensibles dans les pays voisins.

Une distribution à titre préventif signifie que les pilules d'iode devraient être diffusées sans aucun lien direct avec la situation actuelle des centrales nucléaires belges. A noter que des problèmes récents dans le fonctionnement de ces centrales avaient déjà poussé les pays voisins à évoquer le sujet de l'arrêt temporaire des réacteurs.

Lire aussi:

Belgique: heurts entre nationalistes et forces de l'ordre à Anvers
La sécurité mieux garantie en France et en Belgique qu'aux USA
L'ambassadeur espagnol en Belgique limogé pour absentéisme
Attentat déjoué en France: un troisième homme inculpé et incarcéré en Belgique
Tags:
médecine, iode, sûreté nucléaire, santé, centrale nucléaire, Maggie de Block, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook