Ecoutez Radio Sputnik
    La rhétorique anti-laïque en Turquie, à deux doigts de la charia

    La rhétorique anti-laïque en Turquie, à deux doigts de la charia

    CC BY 2.0 / Matthias Rhomberg / sunset mosque
    International
    URL courte
    29342
    S'abonner

    En Turquie, la création d'une constitution religieuse continue de faire débat. Dans un entretien accordé à Sputnik, une avocate turque a qualifié les débats, au sujet du retour de l'islam dans la constitution, de tentative des autorités turques de préparer le terrain pour une révolution islamique dans le pays.

    Le 26 avril, le président du parlement turc et membre du Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir Ismail Kahraman avait déclaré que la nouvelle constitution devait se débarrasser du sécularisme et qu'elle devait être religieuse.

    La réaction de l'opposition à la déclaration d'Ismail Kahraman ne s'est pas fait attendre.

    Par ailleurs, le président du parlement turc, qui est responsable de la création du projet de nouvelle constitution, a ensuite noté qu'il n'avait exprimé que son point de vue.

    Cependant, Ozlem Sen Abay, militante du Mouvement des intellectuels, qui avait organisé des manifestations contre la déclaration de M.Kahraman, a dénoncé la position des autorités turques, en indiquant que cette déclaration n'avait pas été faite par quelqu'un de lambda mais par le président du parlement.

    "Dans ce cas, nous ne pouvons pas parler seulement de son opinion personnelle. Le président du parlement doit répondre de ses déclarations", a-t-elle expliqué à Sputnik.

    Selon elle, la déclaration de M.Kahraman ne doit pas être considérée comme une cause mais comme une conséquence. Depuis son arrivée au pouvoir, l'AKP essaye de plus en plus d'affaiblir et de réduire la valeur du principe de laïcité en Turquie.

    Les changements dans le système éducatif, dans le domaine du droit, toutes les mesures prises par le parti au pouvoir ont été conçus pour améliorer le degré d'influence de la religion dans la vie publique et politique, estime Mme Abay.

    "Il faut dire que les autorités ont beaucoup réussi dans ce domaine, la Turquie est maintenant à deux doigts de devenir un Etat islamique. Nous croyons que la volonté de supprimer la disposition sur le caractère laïque du pays du texte de la constitution est une tentative des autorités de préparer le terrain pour un coup de charia en Turquie", a-t-elle souligné.

    Lire aussi:

    Turquie: un journaliste étranger? Dehors!
    Stern: la politique d’Erdogan illustre toute sa lâcheté
    "L'Europe ne peut remettre les clefs de sa sécurité à la Turquie"
    Tags:
    Constitution, islam, Parti de la justice et du développement (AKP) turc, Ismail Kahraman (İsmail Kahraman), Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik