International
URL courte
Renforcement de la présence de l'Otan en Europe (296)
13658
S'abonner

L’Allemagne est prête à s’engager plus activement dans les missions de l’Otan visant à protéger les frontières orientales de l’Alliance en Europe. Elle pourrait déployer des troupes dans les pays baltes, sur fond d’accroissement de la tension entre l’Otan et la Russie.

L'Allemagne pourrait envoyer ses forces armées en Lituanie dans le cadre d'une mission de l'Otan, si la décision de renforcer la présence des alliés dans la région est prise lors du sommet de l'Otan qui doit se tenir en juillet à Varsovie, selon Der Spiegel.

Lors d'un mini-sommet des dirigeants américains, allemands, britanniques, français et italiens à Hanovre, la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé une contribution de l'armée allemande aux unités de l'Otan.

A la mi-mars, Linas Linkevicius, ministre lituanien des Affaires étrangères, a déclaré que son pays espérait que Berlin soutiendrait l'accroissement de la présence militaire de l'Otan dans les pays baltes.

Une nouvelle mission des troupes alliées dans les pays baltes ainsi qu'en Pologne et en Roumanie sera décidée lors du prochain sommet de l'Otan en juillet. Il est prévu que chacun de 28 pays membres envoie un bataillon pouvant comporter jusqu'à 1.000 soldats, selon Der Spiegel.

Sur fond de crise politique en Ukraine, une augmentation sans précédent de l'activité des forces armées de l'Otan et des Etats-Unis a été constatée près des frontières russes. Moscou perçoit ces démarches de l'Occident comme une tentative pour provoquer une nouvelle guerre froide.

Dossier:
Renforcement de la présence de l'Otan en Europe (296)

Lire aussi:

Le fondateur de Stratfor considère l'Otan comme un anachronisme
La Pologne souhaite devenir membre à part entière de l'Otan dès juillet
Des milliers de manifestants contre l'Otan à Belgrade
Nice: l'une des victimes «présente un égorgement très profond de l’ordre d’une décapitation»
Tags:
renforcement, sommet, troupes, OTAN, Angela Merkel, Europe de l'Est, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook