Ecoutez Radio Sputnik
    Le porte-avions américain John C. Stennis

    La Chine interdit à un porte-avions US d'entrer dans le port de Hong Kong

    © AP Photo / Ronen Zilberman
    International
    URL courte
    101904

    Le gouvernement chinois a interdit au porte-avions américain USS John C. Stennis, qui effectuait une patrouille en mer de Chine méridionale, l'entrée dans le port de Hong Kong.

    Le ministère chinois des Affaires étrangères n'entend pas livrer le permis d'entrée au commandant du porte-avions, a déclaré un représentant du consulat américain à Hong Kong au South China Morning Post.

    "Le ministère prend les décisions sur tous les navires entrant à Hong Kong. Il a dit +non+ à ce porte-avions", a-t-il précisé, ajoutant que le motif du refus n'avait pas été indiqué.

    Toute entrée de navires militaires américains dans les ports chinois, ainsi que l'atterrissage d'avions militaires sur le territoire du pays, est examinée "à titre individuel en vertu du principe de souveraineté et des circonstances particulières", a précisé le ministère.

    Le consulat américain à Hong Kong avait d'ailleurs signalé que des excursions d'étude sur le porte-avions étaient prévues jeudi, vendredi et samedi, mais qu'il a fallu les suspendre.

    Plus tôt en avril, le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter avait visité le porte-avions USS John C. Stennis en mer de Chine méridionale, après avoir déclaré que les Etats-Unis se joindraient aux Philippines pour patrouiller la mer.

    La Chine et plusieurs pays de la région, dont le Japon, le Vietnam et les Philippines, entretiennent des différends sur les frontières marines et sur les zones de responsabilité en mers de Chine méridionale et orientale. La Chine croit que les pays comme les Philippines et le Vietnam se servent délibérément du soutien américain pour accentuer les tensions dans la région.

    Lire aussi:

    La Chine durcit son contrôle sur les ONG étrangères
    La Chine met au point un robot patrouilleur
    Moscou: le bouclier antimissile US menace la Russie et la Chine
    Un ingénieur nucléaire US accusé d’espionnage industriel en faveur de la Chine
    Tags:
    interdiction d'accès, porte-avions, Ashton Carter, Mer de Chine méridionale, mer de Chine orientale, Vietnam, Hong Kong, Chine, Japon, Philippines, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik