International
URL courte
65784
S'abonner

Les pays occidentaux membres de l'Alliance atlantique envisagent de dépêcher quatre bataillons comptant 4.000 hommes au total dans la région de la Baltique et ce dans le cadre du renforcement de la présence de l'Otan dans l'est de l'Europe.

Les Etats-Unis pourraient envoyer deux bataillons dans la région de la Baltique, rapporte le Wall Street Journal, se référant à des sources militaires américaines et européennes. Deux autres bataillons pourraient être dépêchés par l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Le sous-secrétaire US à la Défense, Robert Work, a confirmé dans un entretien à l'édition le nombre total de militaires que les alliés occidentaux envisagent de déployer dans la région et a expliqué cette mesure par une augmentation de l'activité russe dans la zone en question.

En février 2016, le secrétaire général de l'alliance Jens Stoltenberg avait déclaré que les ministres de la Défense des 28 pays membres de l'Otan, réunis à Bruxelles, avaient approuvé l'initiative de renforcer la présence militaire de l'organisation dans l'est de l'Europe, en Méditerranée orientale et dans la région de la mer Noire. Il a en outre fait savoir que les décisions concrètes relatives à ce renforcement seraient adoptées lors du prochain sommet de l'Otan prévu en juillet prochain à Varsovie, en Pologne.

M. Stoltenberg a aussi fait savoir que les Etats-Unis avaient décidé du plan d'augmentation du niveau de présence de leurs forces en Europe par le biais de la rotation de leurs divisions blindées et mécanisées. Le Daily Telegraph a alors communiqué que dans le cadre de ces projets entre 500 et 1.000 soldats américains, britanniques et allemands pourraient être déployés en Estonie, en Lettonie, en Lituanie, en Pologne, en Roumanie et en Bulgarie.

 

Lire aussi:

La Russie élabore des missiles invulnérables pour l'Otan
La Russie prendra des mesures si la Suède intègre l'Otan
War on the Rocks: la Russie surpasse l'Otan dans le domaine militaire
Otan-Russie: le dialogue reprend, sans percée
Independent: la Russie a remporté une victoire diplomatique sur l'Otan
L'Otan et la Russie ont-elles tenu des rencontres secrètes?
L'Otan veut renouer avec la Russie
Tags:
rotation, unités spéciales, OTAN, Jens Stoltenberg, pays baltes, Royaume-Uni, Allemagne, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook