International
URL courte
10191
S'abonner

Certains parlementaires irakiens ont été touchés par l'attaque organisée par des manifestants chiites contre le parlement.

"Certains députés sont dans un état grave après l'attaque des manifestants", a déclaré le député Talal al-Zaoubaï.

Samedi, les partisans du leader chiite Moqtada al-Sadr ont pris d'assaut le bâtiment du parlement irakien dont les députés n'avaient auparavant pas réussi à se mettre d'accord sur la nouvelle composition du gouvernement, en particulier, sur la nomination de cinq ministres, en raison de l'absence de quorum.

​Les parlementaires chiites avaient auparavant commencé à boycotter les sessions du parlement en raison de désaccords avec le reste des députés.

Le commandement militaire de Bagdad a décrété l'état d'urgence et s'est mis en alerte. Toutes les routes vers la capitale irakienne sont bloquées. Les ambassades américaine et d'autres pays ont été évacuées de la zone verte, où se trouvent les bâtiments gouvernementaux. Le bureau des Nations unies a également été fermé.

Toutefois, les médias irakiens rapportent que M.al-Sadr a déjà exhorté ses partisans à quitter le parlement et à rester calmes.
La crise politique en Irak s'est détériorée sur fond de mécontentement populaire de la corruption et d'appels à la démission du gouvernement.

Lire aussi:

La République tchèque lance ses chasseurs contre Daech en Irak
Les heurts dans le nord de l’Irak, résultat de l’influence extérieure?
Un ordinateur avec des données sensibles de Daech découvert en Irak
Une banque de Daech avec 500 M USD en liquide détruite en Irak
Tags:
parlement, chiites, blessés, députés, manifestation, Bagdad, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook