International
URL courte
81433
S'abonner

Suite au bombardement de la zone près de la mosquée Maliakhoni (Alep), effectué par le groupe terroriste Liwa Fursan al-Haq lors de la prière, 15 civils ont été tués et 50 personnes ont été blessées.

Au cours des dernières 24 heures, trois violations du cessez-le-feu ont été enregistrées dans la vile syrienne d'Alep. Les combattants des formations d'opposition de Liwa Fursan al-Haq et Liwa Ahrar Khalfaia ont pilonné aux mortiers les districts Meïdan et Al-Moufakhaza, rapporte le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

"Le cessez-le-feu entré en vigueur le 30 avril 2016 dans les régions du nord de la province de Lattaquié et dans la région de la Ghouta de l'est (banlieue de Damas) est observé", a communiqué le Centre.

Selon les données, les bombardements par mortiers de la zone près de la mosquée Maliakhoni (quartier Bab al-Faradj, Alep), effectués pendant la prière par les terroristes de Liwa Fursan al-Haq, ont fait 15 morts et 50 blessés parmi les civils.

En outre, le Centre a rapporté que les avions de l'aviation de transport des Forces aérospatiales russes avaient livré 12 tonnes d'aide humanitaire à la base Hmeimim pour la population syrienne.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie opère sur la base aérienne de Hmeimim, dans la province de Lattaquié. Il comprend 61 officiers russes. Ce centre a pour mission de signer des accords de cessez-le-feu avec les chefs des formations armées syriennes, veiller au respect de la trêve et assurer le transfert de l'aide humanitaire à la population civile syrienne.

Le cessez-le-feu est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis. Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d'autres groupes terroristes se poursuivent.

Lire aussi:

Un hôpital de MSF détruit par un bombardement à Alep
Pourquoi faut-il revoir le concept d'opposition modérée?
L’armée syrienne repousse une attaque de Daech contre Alep
Des rebelles modérés à Alep? Moscou demande les coordonnées à Washington
Tags:
aide humanitaire, blessés, morts, pilonnage, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Lattaquié, Damas, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook