Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    Steinmeier: pas d'avenir pour la Syrie sans Assad

    © AP Photo / Dusan Vranic
    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    11534

    Les négociations sur la Syrie à Genève portent pour l'instant sur la création d'un gouvernement de transition efficace qui réunirait des représentants de l'opposition et des partisans d'Assad.

    L'Allemagne ne voit pas d'avenir proche pour la Syrie sans le président Bachar el-Assad, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier dans une interview au journal Welt am Sonntag.

    Les négociations à Genève ne portent pas pour l'instant sur une destitution rapide et directe de M.Assad du poste de président, mais sur la création d'un gouvernement de transition efficace qui réunirait des représentants de l'opposition et des partisans d'Assad, a-t-il précisé.

    Les pays occidentaux aspirent à la démission de Bachar el-Assad et s'opposent donc à l'octroi d'une aide quelconque à son gouvernement. La Russie, pour sa part, a plus d'une fois appelé la coalition internationale à coopérer avec les autorités syriennes sous l'égide du Conseil de sécurité de l'Onu afin de combattre Daech.

    Début mars, M.Assad s'est de nouveau déclaré prêt à quitter son poste, mais uniquement si le peuple syrien le voulait. Une guerre pour l'indépendance est actuellement en cours en Syrie, selon lui.

    Le 27 mars, le ministère russe des Affaires étrangères a une nouvelle fois souligné que la Russie ne soutenait pas Assad, mais la préservation du gouvernement légitime, car avec le départ d'Assad, le gouvernement partira aussi, et le pouvoir exécutif et l'armée se désintégreront.

    Un "régime de silence" est entré en vigueur à 22h00 GMT vendredi dans certaines zones des régions de Lattaquié et de Damas. Il a été observé pendant 24 heures dans la capitale, et sera observé pendant 72 heures dans les zones rurales situées au nord de Lattaquié.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    L'armée syrienne prépare une offensive sur Deir ez-Zor et Raqqa
    Enfin un consensus syrien sur la transition politique
    Défense russe: Daech perd sur tous les fronts en Syrie
    L'asile politique pour Assad en Iran, un scoop de plus?
    Tags:
    crise syrienne, Frank-Walter Steinmeier, Bachar el-Assad, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik