Ecoutez Radio Sputnik
    Philip Breedlove

    Breedlove appelle les USA à renforcer leur surveillance de la Russie

    © AP Photo / Virginia Mayo
    International
    URL courte
    218126

    Pendant que l'Otan multiplie ses manœuvres à proximité des frontières russes, le commandant suprême des forces alliées en Europe accuse la Russie d'avoir pris le "chemin de la guerre"...

    Dans une interview accordée au Wall Street Journal, le commandant suprême des forces alliées en Europe Philip Breedlove a rapporté que les Etats-Unis n'avaient pas suffisamment de moyens de renseignement techniques, comme les satellites-espions, afin de surveiller les troupes et les camps d'entraînement des terroristes.

    Mais selon M.Breedlove, l'attention particulière des Etats-Unis devrait être accordée aux menaces "provenant de Russie".

    "Nous voyons que la Russie n'a pas accepté notre amitié, et a pris le chemin de la guerre. C'est pourquoi nous devons envisager de réorienter et regrouper les moyens techniques", a également dit le général, indiquant que les Etats-Unis ont déjà commencé à augmenter le nombre d'analystes du renseignement pour surveiller la Russie.

    L'ambassadeur russe auprès de l'Otan Alexandre Grouchko avait déjà déclaré que cette stratégie du commandement américain en Europe considérant la Russie comme "menace principale à la sécurité" ne correspondait ni aux besoins réels de la sécurité, ni aux besoins réels du développement mondial.

    En outre, ces derniers temps, l'Alliance a multiplié les manœuvres à proximité des frontières russes. Ce lundi, des exercices militaires ont débuté en Estonie, mobilisant 6.000 militaires. Par ailleurs, l'Otan lancera en juin prochain des exercices d'envergure baptisés Saber Strike 2016 de nouveau dans les pays baltes, principalement sur le territoire estonien. Les troupes terrestres de l'Otan achemineront plus de 500 matériels de guerre, surtout des blindés Stryker. Au total, 3.500 militaires des trois pays baltes et plus de 1.600 militaires de l'Alliance seront engagés dans ces manœuvres.

    Lire aussi:

    La Russie, cette bête noire prête-à-accuser de l'Occident
    Haut représentant de l’Otan: "Poutine a créé une armée forte"
    Russie, Syrie, migrants: des experts français décryptent la propagande de l’Otan
    L’Iran «paiera un prix que personne n’a jamais payé» s’il attaque les USA, promet Trump
    Tags:
    exercices militaires, menaces, OTAN, Philip Breedlove, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik