International
URL courte
3016
S'abonner

Deux journalistes ont été arrêtés après l'assaut donné par la police au bureau de leur syndicat au Caire.

La police égyptienne a pris d'assaut dimanche le bureau du syndicat des journalistes du pays qui avait protesté contre la décision des autorités de céder deux îles stratégiques à l'Arabie saoudite.

Selon l'édition Al-Ahram, une cinquantaine de policiers ont fait irruption dans le bureau et arrêté deux journalistes faisant l'objet d'un avis de recherche suite aux actions de protestation contre la remise des îles Tiran et Sanafir à Riyad. Les journalistes égyptiens étaient en grève dans le bureau pour réclamer l'arrêt des poursuites pénales à leur encontre.

Le Caire a renoncé début avril à Tiran et Sanafir, deux îles importantes situées dans une région stratégique à l'extrémité du golfe d'Aqaba, qui donne sur la mer Rouge, au profit de l'Arabie saoudite. Le roi d'Arabie saoudite Salman ben Abdelaziz Al Saoud a signé un accord en ce sens lors de sa visite au Caire. Cette décision a soulevé une vague de critiques dans le pays. 

L'Egypte et l'Arabie saoudite se disputaient ces îles depuis plusieurs décennies. Les négociations sur la délimitation de la frontière maritime entre les deux pays ont duré six ans. L'accord en question devra encore être approuvé par le parlement égyptien.

Lire aussi:

Manifestations en Egypte: la police lance des gaz lacrymogènes
Un pont reliera l'Egypte et l'Arabie saoudite
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Tags:
journalisme, litiges territoriaux, police, Le Caire, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook