International
URL courte
1319
S'abonner

Une exposition consacrée aux "martyres" dans l’histoire de l’humanité est prévue au Danemark. Parmi les pièces exposées, les affaires personnelles des kamikazes de Bruxelles et de l'un des auteurs de l’attaque au Bataclan...

Y aurait-il quelque chose de pourri au Royaume du Danemark? Foued Mohamed-Aggad, qui s'est fait exploser le 13 novembre 2015 dans la salle de spectacle du Bataclan à Paris, et les frères kamikazes Ibrahim et Khalid El-Bakraoui, qui ont semé la mort à Bruxelles le 22 mars dernier, seront présents à Copenhague aux côtés de personnages historiques morts pour leur cause, tels que Jeanne d'Arc ou Socrate, annonce le quotidien britannique The Guardian.

L'exposition prévue dans la capitale danoise montrera des photos et des copies des effets des supposés "martyres". Parmi les pièces, un double du gant qu'Ibrahim El-Bakraoui portait le jour de l'attaque à l'aéroport de Bruxelles pour cacher le détonateur.

Pendant les visites, un guide parlera de Foued Mohamed-Aggad et des événements survenus au Bataclan, mais l'histoire sera racontée "plutôt de son point de vue", indique le quotidien britannique.

L'exposition cherche à présenter le terme martyr "sous différents angles". Chacun est le "héros de sa propre histoire", précisent les organisateurs.
L'événement devrait se tenir du 26 mai au 10 juin dans un ancien abattoir (sic), dans le quartier branché du Meatpacking District de Copenhague.

Lire aussi:

Le 6e festival "Rendez-vous avec la Russie" se tient à Bruxelles
Un des kamikazes de Bruxelles, geôlier d'ex-otages français en Syrie
Tourisme djihadiste: Bruxelles comme point de départ?
Tags:
terrorisme, exposition, djihadisme, attentats de Bruxelles, attentats du 13 novembre à Paris, Danemark, Copenhague
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook