International
URL courte
191241
S'abonner

Des véhicules militaires américains qui participent aux manœuvres Dragon Pioneer 2016 en Moldavie ont traversé la frontière du pays, selon la porte-parole du ministère de la Défense Diana Gredinaru.

Le matériel à vocation militaire a pris l'itinéraire fédéral M-14 Sculeni — Falești — Negresti. "Le premier convoi a traversé Falesti (une ville située au nord-ouest de la Moldavie, ndlr)", a déclaré Mme Gredinaru.

Des représentants du Parti des socialistes ont tenté d'entraver l'avancée des convois à la frontière moldave, selon le chef du parti Igor Dodon. Des activistes entendent bloquer les convois américains sur les voies d'accès à la capitale moldave de Chisinau si les véhicules militaires essaient d'entrer dans la ville le 9 mai.

Les manœuvres militaires Dragon Pioneer —2016 se tiendront en Moldavie du 3 au 20 mai. Près de 165 militaires de l'armée nationale de la Moldavie et 198 militaires du 2ème escadron des Etats-Unis ainsi que 58 unités de matériel militaire américaines et 40 véhicules de combat du génie de l'armée nationale de Moldavie participeront aux manœuvres. Selon le ministre moldave de la Défense Anatoli Chalaru, ces manœuvres visent à améliorer "la préparation commune des unités du génie ainsi que le niveau de la coopération entre les deux armées".

Auparavant, M.Chalaru a déclaré qu'une partie de ce matériel militaire serait présentée le 9 mai sur la place centrale de Chisinau dans le cadre d'une exposition. Selon lui, cela ne sera "ni une parade ni une présentation militaire mais une démonstration fraternelle".

Lire aussi:

Breedlove appelle les USA à renforcer leur surveillance de la Russie
L’Otan lance des exercices militaires près des frontières russes
Washington dénonce la "manœuvre dangereuse" d'un avion russe en mer Baltique
Les manœuvres militaires conjointes entre les Etats-Unis et la Corée du Sud
Tags:
manœuvres, Dragon Pioneer 2016, Parti des socialistes de Moldavie, Moldavie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook