International
URL courte
16448
S'abonner

Dans la ville d'Odessa un journaliste a été blessé par arme à feu et deux opérateurs rués de coups.

L'équipe de tournage de la chaîne télévisée odessite Sedmoi telekanal a été agressée et visée par des tirs dans la ville portuaire ukrainienne d'Odessa, située sur la mer Noir. Un journaliste a été blessé par arme à feu et deux opérateurs ont été tabassés, rapporte le journal ukrainien Doumskaya.net

La police a lancé une opération de recherches dans la ville. Selon la police, les services d'ordre examinent plusieurs versions concernant les raisons de cette attaque.

D'après Doumskaya.net, les agresseurs auraient été interpellés. Le drame serait survenu après que l'équipe de tournage a filmé un accident routier, rapporte le journal.

Depuis le 30 avril, la police odessite fonctionne en état d'alerte permanente. La ville russophone a commémoré lundi la tragédie du 2 mai 2014, où 48 membres et partisans du mouvement Antimaїdan avaient trouvé la mort dans un incendie criminel après s'être réfugiés dans la Maison des Syndicats dans le sillage de leur confrontation avec les manifestants pro-européens. 42 personnes sont mortes d'asphyxie au monoxyde de carbone ou en sautant du bâtiment en flammes, alors que les six autres avaient été tuées dans des affrontements. Plus de 250 personnes avaient été blessées.

La manifestation à l'occasion du 2e anniversaire de cette tragédie devait se tenir sur la place Terrain Kulikovo, mais a finalement eu lieu aux abords de cette place à cause d'informations selon lesquelles le terrain serait miné. Depuis le 2 mai, près de 40 personnes ont été arrêtées à Odessa pour diverses infractions.

Lire aussi:

Tragédie d'Odessa: Russes et Ukrainiens commémorent près du Parlement européen
Enquêter sur le massacre d'Odessa? Le Conseil de sécurité dit non à la Russie
Tragédie d'Odessa: la Russie appelle l'Onu à enquêter
Les combattants ukrainiens à Odessa autorisés à tirer pour tuer
Tags:
journalisme, manifestation, agression, Odessa, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook