Ecoutez Radio Sputnik
    Viktor Bout

    Le mea culpa de la juge de l'affaire Bout

    © Sputnik.
    International
    URL courte
    L'affaire Viktor Bout (116)
    251280015

    La juge new-yorkaise Shira Scheindlin, qui avait condamné Viktor Bout à une peine de 25 ans de prison, a reconnu que son verdict était "excessif et inapproprié".

    "Bout était autrefois un trafiquant d'armes, mais au moment de son arrestation, il était presque à la retraite", a déclaré Shira Scheindlin, citée par The New York Times.

    Selon la juge, Viktor était embourbé dans cette affaire, "il a profité de occasion qu'on lui offrait de gagner de l'argent". En outre, Bout "n'était pas un terroriste d'Al-Qaïda qui vit dans le but de faire exploser des civils dans un supermarché".

    Shira Scheindlin a pourtant indiqué qu'elle avait condamné Viktor Bout à la peine minimale. Par le passé, une affaire similaire avait déjà été examinée dans le droit américain. Mais comme "la barre" de la responsabilité pénale avait été fixée à 25 ans de prison, il était impossible, selon la loi, de la baisser dans cette situation.

    La femme de Viktor, Alla Bout, a tout de suite commenté la déclaration de Shira Scheindlin. Selon Mme Bout, la juge a reconnu que l'affaire de son mari était montée de toutes pièces.

    "Tout a été mis en scène par les agences de renseignement et les procureurs dans le cadre de la loi antiterroriste américaine. La juge indépendante était forcée de choisir entre les 25 ans de prison et la détention perpétuelle, et ne pouvait rien faire, se rendant compte que la peine qu'elle était obligée d'imposer ne correspondait pas à l'acte commis, selon les procureurs et les jurés, par l'accusé", a déclaré Alla Bout.

    Arrêté en Thaïlande en 2008, M.Bout a été extradé vers les Etats-Unis qui l'accusaient d'avoir tenté de vendre des armes aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), lors d'une rencontre avec des agents de la CIA qui se faisaient passer pour des représentants des FARC. Le 5 avril 2012, un tribunal de New York a condamné M.Bout à 25 ans de prison ferme et à 15 millions de dollars d'amende. 

    Dossier:
    L'affaire Viktor Bout (116)

    Lire aussi:

    Colombie: fin du désarmement des Farc et d'un conflit de plus de 50 ans
    Fraude fiscale: Cristiano Ronaldo peut encourir 4mois de prison
    Turquie: le parquet réclame 2 900 ans de prison pour Gulen
    Tags:
    prison, jugement, Shira Scheindlin, Alla Bout, Viktor Bout, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik